La chronique du roman « Scandaleux Ecossais, Tome 1 : Un diable en kilt » de Suzanne Enoch

51jBIFcjzJL

Ranulf MacLawry a un problème : sa soeur lady Rowena, vexée qu’il lui ait interdit d’assister à la Saison londonienne, s’est sauvée du château de Glengask pour filer à Londres par la malle-poste. Furieux, il débarque chez les Hanover où Winnie s’est réfugiée. Là, il s’oppose à l’effrontée lady Charlotte qui finit par le convaincre de prolonger le séjour de Winnie. Ranulf est donc obligé de côtoyer ces maudits Anglais. Lui, le colosse épris des grands espaces écossais, se trouve entraîné dans une succession de bals où il doit faire preuve d’un peu d’urbanité. Mais le pire, c’est cette Charlotte qui n’a pas l’air de savoir qu’une femme doit rester à sa place et qui l’exaspère autant qu’elle l’émoustille.

Il est sorti le 27 janvier 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

La soeur de Ranulf MacLawry lui en fait voir de toutes les couleurs. Rowena veut une Saison à Londres et n’est pas prête à renoncer. Quand Ranulf refuse, celle-ci prend la fuite, quitte Glengask et se réfugie chez les Hanover, des amis de leur mère décédée. Lorsque Ranulf se rend compte que Rowena a fugué chez ses « satanés anglais », il débarque chez les Hanover, furieux. La famille s’oppose à lui, surtout la délicieuse Charlotte, qui finit par le convaincre de laisser quinze jours à Rowena pour visiter Londres. Nous nous retrouvons avec un Ranulf contraint de faire preuve de civilités envers ces anglais qu’il déteste tant (et qui le lui rendent bien).

J’ai adoré l’intrigue de ce roman. Les évènements s’enchaînent à bon rythme et je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer. On voit nos deux personnage principaux se croiser dans bon nombre d’évènements mondains, mais nous suivons également une autre intrigue parallèle. Au delà de la « romance » mise en avant, l’auteur nous offre une petite enquête, avec des personnes qui tentent de s’en prendre à Ranulf. Les querelles entre écossais et anglais l’ont suivi jusqu’à Londres et Ranulf sera prêt à tout pour protéger sa soeur Rowena et la belle Charlotte.

Ranulf et Charlotte forment un duo dynamique, attachant et drôle. J’ai aimé les voir lutter l’un contre l’autre, s’énerver et apprendre à se connaître. Ils ont deux caractères forts et entre eux, cela fait immédiatement des étincelles. Ils s’exaspèrent l’un l’autre ! Malheureusement pour eux, ils vont devoir faire avec et se battre pour trouver un terrain d’entente.

Charlotte est une jeune femme de vingt-cinq ans qui a la violence en horreur. Pour elle, rien de la justifie et tout peut se régler par une conversation civilisée. A ses yeux, Ranulf est la violence personnifiée et elle ne le supporte pas. Pourtant, à son contact, elle ne va pas camper sur ses positions et Charlotte va se mettre à réfléchir davantage.

Ranulf, trente et un ans, est LE mâle écoassais par excellence. Se retrouver avec une femme loin d’être docile, ça le fait enrager. Pourtant, il n’est pas macho ni énervant, je lui trouve même un côté diablement attachant 😉 Ranulf fait également preuve de beaucoup d’esprit et j’ai trouvé bon nombre de remarques drôles de sa part.

Au contact l’un de l’autre, ils vont se remettre en question. J’ai aimé voir Charlotte prendre conscience que parfois, la violence peut être justifiée voir même utile et dissuasive. Elle ne reste pas butée et elle évolue. J’ai également adoré voir Ranulf se poser des questions sur lui même en tant qu’homme et en tant que chef de clan.

En conclusion, « Scandaleux écossais, tome 1 : Un diable en kilt » a été une très bonne découverte. Le clash entre les moeurs écossaises et anglaises forme une bonne toile de fond. L’intrigue autour de Ranulf m’a captivée jusqu’à la dernière page. Ranulf et Charlotte forme un duo qui fait sourire, vraiment agréable à suivre ! 

Une citation qui m’a bien fait rire, lorsque Ranulf se rend dans un bal anglais habillé en kilt :

« Si notre peuple avait pu deviner que les anglais se laissaient aussi facilement déstabiliser par un écossais cul nu, il lui aurait suffit de traverser le York dans le plus simple appareil pour éviter un bain de sang. »

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s