La chronique du roman « Stone Rider » de David Hofmeyr

91NlopcangL

SEULS LES PLUS FORTS SURVIVRONT.

Adam Stone veut la liberté et la paix. Il veut une chance de s’échapper de Blackwater, la ville désertique dans laquelle il a grandi. Mais, plus que tout, il veut la belle Sadie Blood.Aux côtés de Sadie et de Kane — un Pilote inquiétant —, Adam se lance dans le circuit de Blackwater, une course à moto brutale qui les mettra tous à l’épreuve, corps et âme.La récompense ? Un aller simple pour la Base, promesse d’un paradis. Et pour cette chance d’une nouvelle vie, Adam est prêt à tout risquer…

Il est sorti le 20 août 2015 aux Editions Gallimard.

Mon avis:

Voici un roman entre le western et Mad max. Bien que beaucoup disent que c’est un livre pour garçon, moi, j’ai beaucoup aimé.

Nous suivons Adam Stone, quinze ans, qui vit à Blackwater, une ville désertique où l’air est devenu toxique. Tandis que les plus riches ont pu s’enfuir à la Base, en orbite, pour une vie meilleure, les pauvres luttent pour subsister dans un monde décrépit contrôlé par les gangs. Leur seul avenir est de travailler à la mine ou tenter des courses dangereuses avec leur békane, pour gagner un ticket, ou des points, pour rejoindre la Base…

Adam ne lui restant plus rien à part un avenir sombre, décide de tenter le tout pour le tout. Il s’inscrit à la course où 81 âmes sont prêtes à mourir dans l’espoir d’un avenir meilleur… Tous les coups sont permis, le but est simple : survivre assez longtemps pour gagner !

Le style de David Hofmeyr est simple, concis et addictif. J’ai été complètement absorbée par l’histoire qui se déroule à une vitesse folle. L’univers dépeint par l’auteur est intéressant même s’il manque d’explications. On reste avec des questions sans réponse. J’espère qu’il sera plus étoffé dans le prochain opus (il sort en VO en 2017).

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien menée, très immersive, entre action, rebondissements et révélations, bien que cela demeure assez simple. On suit Adam dans sa course où il devra braver différents obstacles.

Pour ce qui est des personnages, ils sont relativement attachants et intéressants. Adam évoluera énormément, il s’endurcira au vu des épreuves qu’il subira, mais tout en gardant une part d’humanité. Il apprendra également l’importance de l’amitié malgré ce qu’on lui a toujours inculqué. Quant à la romance, elle est mignonne bien que sous exploitée. L’auteur a eu du mal à faire passer des émotions à ce niveau-là.

Pour conclure :

« Stone Rider » est plus comme un tome introductif où il nous reste encore beaucoup à découvrir. C’est une dystopie primitive et brutale alliant abus de pouvoir, vengeance et amitié. C’est un début prometteur, je lirais la suite avec plaisir !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s