La chronique du roman « Guerre & Dinosaures » de Victor Milan

51JU9Bp7biL

Paradis. Pour les dieux, un simple plateau de jeu, le théâtre de leurs passions et luttes de pouvoir. Pour les hommes, c’est une terre brutale et violente, divisée entre dynasties rivales, déchirée par les ambitions et les croyances religieuses, constamment menacée par le machiavélisme politique.
Dans cet état de guerre règnent les dinosaures. Élevés, dressés dès leur plus jeune âge, ils deviennent des armes redoutables dominant les champs de bataille. Et c’est lors d’un affrontement épique dont le fracas pourfend la terre et déchire le ciel que l’énigmatique seigneur Karyl Bogomirskiy est défait par traîtrise et laissé pour mort.
À son réveil, partiellement amnésique, il découvre qu’il est désormais pourchassé. Il se lance alors dans un voyage qui va faire trembler le monde, jusqu’aux trônes des dieux…

Il est sorti le 14 avril 2016 chez Fleuve Editions, collection Outrefleuve.

Mon avis:

Dans ce monde peuplé d’humains et de dinosaures asservis, le royaume est divisé mais dirigé par un Empereur élu sur le Trône Denté. Une lutte de pouvoir s’est instaurée et une guerre sans merci est inévitable. Complots, trahisons, manipulations… tous les coups sont permis.

Les différentes intrigues, évoluant au fil du changement de narrateur, maintiennent l’intérêt du lecteur jusqu’au bout. Malgré les six-cent pages, je n’ai pas vu le temps passer. Pour moi, ce roman a un petit côté « Game of thrones » (de George R.R.Martin) dans sa réalisation.

L’univers est plutôt facile à assimiler malgré sa richesse. A chaque début de chapitre, nous avons des extraits de deux livres alimentant l’univers et le bestiaire, nous permettant d’en savoir plus. Nous évoluons dans un monde qui ressemble à l’Europe à l’époque médiévale, où les dinosaures n’ont pas disparus. Ils sont utilisés, entre autre, comme montures de guerre.

Au niveau des personnages principaux, je les ai trouvés plutôt bien développés, assez diversifiés et intéressants à suivre.

Nous avons Karyl Bogomirsky, un ancien noble militaire, trahi et laissé pour mort sur le champ de bataille. Rob Korrigan un maître dinosaure. Mélodia la fille de l’Empereur Félipe, ainsi que son amant Jaume le champion impérial. J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Melodia que j’ai trouvée cruche et égoïste une bonne partie du roman. En revanche j’ai adoré suivre Karyl et Rob. Leur aventure m’a vraiment transportée.

En conclusion, « Guerre et dinosaures » a été une excellente surprise ! J’avais un peu peur du mélange de style assez original, et pourtant, c’était génial ! Le roman ne déborde pas d’action et l’on se concentre surtout sur les intrigues politiques et l’évolution des personnages, mais cela ne m’a pas gênée, j’ai beaucoup aimé.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s