La chronique du roman « Geek girl, Tome 4 » de Holly Smale

51nWtezQxrL

C’est la rentrée, et Harriet est RA-VIE : cette année, c’est sûr, elle va prendre un nouveau départ et se faire plein d’amis. Malheureusement, malgré tous ses efforts, les amis se font rares… Même Nat, sa meilleure amie, l’évite, et Toby, son harceleur personnel, ne veut plus la voir !
C’est pourquoi, quand on lui propose un shooting au Maroc, elle accepte aussitôt. Et peu importe si le photographe s’est trompé et pense travailler avec une autre mannequin (beaucoup plus expérimentée), Harriet est prête à tout… pour briller.

Il est sorti le 14 avril 2016 aux Editions Nathan.

Mon avis:

Geek Girl est une série que j’aime tout particulièrement. Elle a le mérite d’être relativement drôle et fun, sans prise de tête et avec des personnages attachants. Les deux premiers tomes m’avaient totalement enchanté et j’en ai gardé un très bon souvenir. Ce fut moins le cas pour le troisième et la petite nouvelle qui venait s’intercaler entre lui et le quatrième. En effet, le personnage d’Harriet, malgré toutes les bêtises qu’elle avait pu faire par le passé, la morale qu’elle aurait pu en retirer à chaque fois, n’évoluait pas. Le roman revenait également à toujours plus ou moins la même chose. Je commençais donc ce dernier tome paru avec un peu d’appréhension.

Pourtant, ce fut une véritable surprise dans la mesure où toutes mes appréhensions n’avaient pas lieu d’être. Ce quatrième tome a su renouveler tout ce que la série a mis en place depuis le premier tome. La première chose est que j’ai véritablement vu une évolution du personnage d’Harriet. Sans se départir  de certains traits de son caractère (une certaine naïveté touchant, une maladresse à toute épreuve), elle semble enfin faire preuve d’un peu de maturité ou de recul par rapport à son comportement. Elle semble plus facilement prendre conscience de ses réactions parfois extrêmes. Je l’ai trouvé beaucoup moins énervante dans ce tome que dans le précédent. J’ai pu véritablement noter une nette amélioration de ce personnage dans ce quatrième tome, ce qui est un véritable point positif. Maintenant, il ne reste plus que le père d’Harriet connaisse lui aussi une petite évolution vers l’âge adulte car ce personnage, que je trouvais drôle et touchant, commence sérieusement à me taper sur le système. J’ai l’impression qu’il régresse de plus en plus au fil des tomes.

Par ailleurs, j’ai trouvé ce roman peut-être un brin plus sérieux que les autres. En effet, je n’ai pas relevé de scènes trop rocambolesques ou trop grosses pour être vraies. Nous sommes vraiment dans le cadre  de rebondissements plus plausibles. La pilule fut beaucoup facile à avaler. Mêmes les scènes où Harriet joue le mannequin n’ont pas eu leur lot de catastrophes notables. J’ai aussi eu le sentiment que l’humour était un brin moins présent que dans les livres précédents. Il est réparti avec parcimonie. En revanche, nous avons toujours le droit aux diverses petits informations d’Harriet sur les sujets les plus divers mais il y a moins de listes ou de plans pour réussir.

Néanmoins, l’histoire reste relativement classique, dans ce que le lecteur a l’habitude dans cette série. Tout semble allait pour le mieux pour le personnage principal : de nouveaux amis, une popularité fraîchement acquise, une carrière de mannequin qui semble enfin décoller… Mais le lecteur sait que tout cela ne peut pas durer, que tout risque d’exploser d’un moment à l’autre. Harriet n’est plus totalement elle-même. Tout explose mais, finalement, tout est encore parfait dans le meilleur des mondes. C’est toujours plus ou moins la même « morale » qui revient d’un tome à l’autre, la même prise de conscience d’Harriet mais, pour la première fois, elle semble s’en souvenir. De ce point de vue, j’avoue que j’aimerai un peu de changements. Il est vrai que ce quatrième tome présente quelques évolutions mais pas entièrement encore. En revanche, j’avoue que j’aime beaucoup l’arrivée de deux nouveaux amis pour Harriet. Cela peut apporter un souffle nouveau pour la suite. En tout cas, je croise les doigts pour.

Un cinquième tome est prévu et il est déjà sorti en anglais. En tout cas, Geek Girl 4 fait remonter la série dans mon estime. Malgré quelques petits défauts, globalement, il est bien meilleur que le troisième opus qui m’avait laissé un goût doux amer sur la langue. Un grand merci aux éditions Nathan pour cet envoi.

Ecrit par Avalon.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s