La chronique du roman « Truffe et sentiments »de Emilie Devienne

618IEds-cfL

« Bonjour ! Je m’appelle Gibus. Je suis un pur SPA et fier de l’être. Quand Rose et Julien m’ont recueilli, je pensais couler des jours sereins dans leur grande maison avec jardin et croquettes de premier choix. Or, « patte à tra » : ils divorcent ! Bien sûr, ils ont tout prévu : garde alternée pour les enfants, partage équitable des meubles, nouvel appartement… Et qu’en est-il de moi ? Pour m’avoir, tous les coups sont permis. Mais c’est sans compter sur les plans épiques de mes jeunes maîtres, Paul et Sophie. Pendant ce temps, Pinotte refuse mes avances, la mère de Rose tombe amoureuse à plus de soixante ans et encore, je ne vous dis pas tout… » Quand les désaccords se multiplient dans un couple, comment gérer la crise sans y laisser son pelage ? Rassurez-vous, fin psychologue et philosophe à ses heures, Gibus a plus d’une astuce sous la patte !

Il est sorti le 20 avril 2016 aux Editions Pygmalion.

Mon avis:

Rose et Julien mènent une vie heureuse pendant plusieurs années. Un chien (Gibus) et deux enfants (Paul et Sophie) plus tard, ils divorcent. Julien a du mal à encaisser la pilule. Chacun doit désormais trouver sa place et son équilibre dans cette nouvelle organisation familiale. A travers les yeux de Gibus, notre narrateur qui a du chien, on observe les effets secondaires du divorce dans cette petite famille.

Gibus n’est pas seulement observateur, il peut être aussi un véritable acteur de l’histoire par moments. Avec l’aide des enfants, il met en scène des plans pour tenter d’arranger les choses pour lui et pour les membres de sa « meute », pour leur faire comprendre que s’ignorer et se mettre en colère n’est pas la solution. Il se dégage de Gibus une certaine innocence, avec un petit côté naïf, comme un enfant. J’ai adoré avoir ce petit chien comme narrateur. C’était original et très intéressant.

Le personnage de Rose est vraiment détestable. Tout d’abord, elle divorce et « éclate » sa famille sans vraiment avoir de raison. Son égoïsme sans bornes m’a exaspérée. Une fois qu’elle obtient son divorce, elle se positionne en victime et ne pense qu’à elle, tout en pourrissant la vie de son ex, de ses enfants et de son chien. Pour moi, elle n’agit pas en adulte, elle cherche seulement « à gagner » (si tant est qu’on ai quelque chose à gagner dans ce genre de situation…).

Julien m’a fait l’effet d’un type un peu paumé qui ne comprend pas ce qui lui tombe dessus (et on le comprend !). Je ne peux pas vous parler de la fin du roman, mais je suis contente que l’auteure ai choisi ce type d’évolution pour son personnage. Au départ, Julien subit, mais il fini par sortir les griffes, par se faire entendre et fini par se battre pour son bonheur.

Paul et Sophie ont attiré toute ma sympathie. L’auteur ne tombe pas dans le cliché des enfants énervants qui en profitent, tout en nous offrant tout de même des enfants avec du caractère. Ils ne sont pas offensifs (enfin, pas toujours) mais plutôt inventifs et se serrent les coudes avec Gibus.

En conclusion, j’ai beaucoup aimé « Truffe et sentiments » qui est un roman original, souvent touchant, parfois drôle et divertissant. J’ai beaucoup aimé suivre cette famille et la façon dont elle se relève de cette épreuve. On ne tombe jamais dans le drame, on reste en équilibre entre le malaise que peut provoquer la situation et l’espoir d’une vie meilleure.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s