La chronique du roman « Dangerous women, Tome 1 » de George R-R Martin, Gardner Dozois & Collectif

71KRoKdYadL

Qu’elles soient héroïnes d’une bataille, souveraines d’un territoire, sorcières, muses, conspiratrices, valeureuses cavalières ou intrigantes de cour, toutes les femmes que vous rencontrerez dans ces nouvelles ont un point commun : elles sont dangereuses… George R.R. Martin a convoqué les plus grands auteurs de fantastique autour de ce concept, tout en l’agrémentant d’une touche personnelle et inédite : la Danse des Dragons ! Vous saurez tout de la guerre civile qui a fait rage au sein de la maison Targaryen, provoquant ainsi la quasi-disparition de leurs créatures de feu…

Il est sorti le 2 juin 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Voici une anthologie bien sympathique. Pendant neuf histoires, différents auteurs vont nous faire l’apologie des femmes, qu’elles soient pernicieuses, guerrière féroce, femme fatale retorse, dangereuse, séductrice ou fourbe.

Neuf récits qui traitent du sujet de la femme dans différents genres, fantasy, polar, historique, urban fantasy… Elles sont vairées, intéressantes et bien abouties, au vu du format, avec des personnages intrigants. J’ai aimé découvrir ou relire des auteurs. J’avoue que j’ai eu une grosse préférence pour Brandon Sanderson et Jim Butcher (même si elle spoile la série « les dossiers Dresden »). D’autre part, j’ai apprécié découvrir Lev Grossman et S.M Stirling.

En bref, « Dangreous Women, t1 » est un roman de nouvelles très agréable où l’on suit le destin de différentes femmes sous la plume et univers d’auteurs variés. Ce fut une lecture divertissante et rapide.

Litse des histoires :

– Desperada de Joe Abercombrie 3,5/5

– Cocktail explosif de Jim Butcher 4,5/5

– Catcher Jésus de Joe R. Lansdale 3/5

– Je sais comment les choisirs Lawrence Block 2,5/5

– Des ombres pour Silence dans la forêt de l’Enfer de Brandon Sanderson 5/5

– La fille du miroir de Lev Grossman 4/5

– Annoncer la sentence de S.M Stirling 4,5/5

– Nommer la bête de Sam Sykes 2/5

– La princesse et la Reine, ou les Noirs et les Verts de George R.R Martin 4/5

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Dangerous women, Tome 1 » de George R-R Martin, Gardner Dozois & Collectif

  1. malecturotheque 7 juillet 2016 / 17:06

    Merci pour cette découverte ! Je l’ajoute immédiatement à ma wishlist 🙂

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s