La chronique du roman « Pour l’amour de Jane » de Allison Banistair

613cy0bdil

La vie n’a jamais été facile pour Jane Grove. Issue d’une communauté méprisée, elle a dû se battre pour obtenir son diplôme de sage-femme. Mais les préjugés sont encore bien présents partout où elle passe. Pourtant, à l’hôpital où elle travaille, le Dr Simon Sainclair lui témoigne de la bienveillance à laquelle elle n’est pas insensible, bien au contraire. Cependant, un monde les sépare. Issu de la grande bourgeoisie londonienne, Simon doit épouser, sous la pression familiale, une femme de son milieu, Helen… Et Jane, consciente de son insignifiance, sait bien qu’elle n’a aucune chance. Quand un évènement dramatique va transformer Jane en héroïne, bien malgré elle.

Il est sorti le 7 décembre 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Jane Grove, 25 ans, est sage femme. Ses origines tziganes ont été lourdes à porter car elle s’est toujours sentie rejetée. Mais aujourd’hui, elle a tout fait pour les effacer et elle vit une existence épanouie où elle consacre beaucoup de temps à son métier qu’elle adore. De plus, elle s’occupe de son petit frère qui est atteint d’une maladie. Mais, les préjugés ont la vie dure… Quand le Dr Simon Sinclair apparaît dans sa vie, les choses pourraient bien changer.

Le style d’Allison Banistair est agréable et assez prenant. Le rythme est rapide, voire un peu trop par moment. On aurait aimé que l’auteur développe plus certains points. En ce qui concerne l’intrigue, j’avoue avoir été déçue. J’ai eu l’impression de lire le quotidien d’une sage femme édulcoré, bien que certains passages m’ont fait tiquer, notamment le coup de la césarienne en urgence que l’ont commence sans que l’anesthésie ait fait effet ! Et il y a en même temps une pseudo enquête sur la disparition d’un enfant. Quant à la romance, elle est quasi inexistante, et pas crédible pour deux sous. Je n’ai ressenti aucune émotion, c’est trop bâclé, il n’y a aucune évolution dans leurs sentiments et enfin de compte, leur histoire n’est pas du tout développée. Le point sur son frère était intéressant, mais sous-exploité.

Pour conclure :

« Pour l’amour de Jane » est un roman assez creux qui manque cruellement d’approfondissements et de sentiments avec des personnages peu attachants, et qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.  

jaibloguepourelle

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s