La chronique du roman « Pennyroyal Green, Tome 3 : Rosalind, femme de passion » de Julie Anne Long

61wnoj72kql

Quelle est cette femme mystérieuse qui souhaite rencontrer le capitaine Chase Eversea ? Poussé par la curiosité, Chase se rend au rendez-vous et reconnaît… l’envoûtante Rosalind March, veuve de son ancien colonel, qu’il a connue à Bruxelles à l’époque où elle n’était qu’une jeune fille naïve et imprudente. Aujourd’hui, elle sollicite son aide pour élucider la disparition de sa soeur. Chase accepte à contrecoeur. Il a de bonnes raisons de se méfier de Rosalind. N’a-t-elle pas fréquenté des espions français avant la bataille de Waterloo ? Et surtout, depuis toujours, il y a entre eux ce désir qui brouille les cartes et les met en danger.

Il est sorti le 25 mai 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

J’avais beaucoup aimé le premier tome « Au risque du plaisir », mais le second opus de la saga, « Pour un simple baiser », m’avait un peu déçue. Ne voulant pas rester sur un avis mitigé, j’ai voulu tenter le coup avec le troisième tome « Rosalind, femme de passion » . Malheureusement, cela n’a pas été concluant.

Chase est envoyé à Londres par sa famille afin de vérifier si un cousin lointain peut devenir pasteur de Pennyroyal Green. C’est alors qu’un messager lui donne une note, lui donnant rendez-vous dans le Montmorency Museum. Chase s’y rend et y découvre Rosalind March, veuve du Colonel March, son ancien ami. La jeune femme lui demande de l’aide pour retrouver sa soeur qui a été accusée de vol, enfermée à la prison de Newgate, et qui a disparu depuis plusieurs jours. Chase veut d’abord refuser, mais il fini par accepter.

L’intrigue de ce roman est, au départ, très bonne. Je m’attendais à une histoire palpitante et une enquête prenante. Malheureusement, si les idées sont bonnes, le tout est vraiment mal fait. Le récit devient soporifique, je me suis vraiment ennuyée.

De plus, j’ai trouvé que les nombreux flashbacks sont assez mal gérés et arrivent comme un cheveu sur la soupe. Par conséquent, le récit est alourdit et cela rend la lecture beaucoup moins fluide. Il en va de même avec les scènes osées, qui surviennent vraiment n’importe quand entre nos deux héros. J’ai eu l’impression que l’auteur ne savait pas où les mettre dans son intrigue, et que du coup, elle les avait posées au hasard dans les chapitres.

Individuellement, les personnages sont plutôt intéressants au départ. Toutefois, comme l’histoire, ils ont fini par me lasser. Leur relation est, à mon sens, sous exploitée. J’ai également ressenti la même chose pour leur relation avec Liam, où il y avait matière à faire quelque chose de très très émouvant.

Chase est est un vétéran de la guerre, j’ai aimé son côté patriote et l’ensemble de sa personnalité. En revanche j’ai beaucoup moins accroché avec Rosalind que j’ai trouvée fade.

Pour conclure, après deux déceptions, je pense arrêter là avec cette série. « Rosalind, femme de passion » est un troisième tome qui contient de bonnes idées et une intrigue prometteuse, mais j’ai fini par terriblement m’ennuyer.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s