La chronique du roman « Arkane T01: La désolation » de Pierre Bordage.

91evyrli2xl

Arkane : une ville labyrinthique, bâtie selon la légende par sept maisons toutes-puissantes, et dont les luxueux niveaux supérieurs sont occupés par un pouvoir corrompu. Là, ont cours intrigues incessantes, empoisonnements, meurtres, magie noire et décadence. Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, s’enfuit des Hauts de la ville. Elle espère gagner les Fonds afin de rejoindre son frère condamné, et de lever une armée parmi les prisonniers du terrible bagne dans les profondeurs de la cité. Oziel rencontrera sur son chemin Renn, un apprenti-enchanteur de pierre, et Orik, guerrier venu d’une lointaine contrée…

Il est sorti le 15 février 2017 aux Editions Bragelonne.

Mon avis:

Arkane est une ville labyrinthique en six niveaux, qui sont dirigés par 7 familles, 7 maisons toutes puissantes. Cet équilibre a été établi par les fondateurs et les déesses du fleuve. Mais ce dernier est mis à mal lorsque le clan du Drac se fait massacrer. Oziel, 19 ans, est la seule survivante de la famille du Drac, ne devant son salut qu’à une promenade dans la cité. Toutefois, Oziel se voit contrainte de fuir dans les Fonds pour trouver son frère Matteo qui a été condamné à l’exil perpétuel. Matteo est le seul capable de lever une armée pour redonner sa place et son honneur à la maison Drac, et rétablir l’équilibre des origines qui vient d’être rompu et qui annonce l’avènement des ténèbres.

Tandis que Oziel cherche à gagner les Fonds, nous suivons d’autres personnages. Le premier est Renn. C’est un apprenti enchanteur de pierre qui à l’aide d’Orik, un valeureux soldat, tentera de rejoindre la ville pour les prévenir d’une menace terrible. Et le second, c’est Noy, de la famille Corridan, qui enquêtera sur ce fameux massacre pour découvrir tout autre chose…

J’ai adoré ! Le style de Pierre Bordage est fluide, addictif et descriptif. L’auteur nous transporte avec aisance dans son monde fascinant rempli de corruption, de manipulation et d’enjeux politiques, avec un soupçon de magie noire. Le rythme est rapide, on nous laisse peu de répit pour reprendre notre souffle. Le tout se déroule dans une ambiance sombre et oppressante, parsemée de meurtres et de trahisons, et qui nous offre son lot de rebondissements.

En ce qui concerne l’univers, il est riche, complexe, passionnant et bien travaillé. J’ai adoré me plonger dans cette cité mystérieuse en découvrant ses us et coutumes, ses légendes et toutes les menaces externes et internes.

Pour ce qui est des diverses intrigues, on les vit via le point de vue de nos trois adolescents. Elles sont passionnantes et menées d’une main de maître. Ce n’est jamais ennuyeux et le fait d’avoir différentes perspectives, cela nous permet de mieux tout cerner.

Du côté des protagonistes, on a un réel plaisir à les suivre chacun dans leur quête, leur destinée. Ils ont tous un rôle important à jouer dans l’avenir d’Arkane. Mais leur chemin sera difficile, moult obstacles se trouveront devant eux, mais ils le feront avec courage, force et détermination.

Pour conclure :

Pierre Boradge n’a rien à envier aux auteurs étrangers. Il nous offre une fantasy sombre et sauvage. L’histoire est excellente et elle vous tient en haleine du début à la fin. C’est hypnotique et immersif. J’ai hâte de connaître la suite, car tout ne fait que commencer.

À ne pas manquer !

À noter que c’est un dytique et que l’objet livre est très beau. La couverture est en hardback et de très belles illustrations se trouvent à l’intérieur de celle-ci. 

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Arkane T01: La désolation » de Pierre Bordage.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s