La chronique du roman « Autopsie, livre 1 : Whitechapel » de Kerri Maniscalco

81wfgai2kil

1888, quartier Est de Londres. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants et horribles touchent les femmes de petite vertu de Whitechapel. Une jeune femme, de bonne famille, en avance sur son temps, enquête au côté de son oncle, médecin légiste.

Il est sorti le 18 janvier 2017 aux Editions Milan.

Mon avis:

La non-conventionnelle Audrey Rose, une jeune fille de 17 ans, passe la plupart de son temps dans la morgue de son oncle pour étudier la médecine légale. À contrario des jeunes filles de son âge qui se préoccupent de broderie et de robes, elle se passionne pour les corps et les secrets qui sont gravés sur leur peau et dans leurs os.

Alors quand son oncle enquête avec la police sur une série de meurtres horribles, Audrey Rose plongera dans les bas-fond de Whitechapel en 1880… Audrey Rose fera tout pour essayer de résoudre l’affaire, même si sa recherche de la vérité l’entraînera vers un chemin tortueux…

J’ai adoré ! Le style de Kerri Maniscalco est très agréable et prenant. Dès les premières pages, on est immergé dans cette investigation sombre et mystérieuse. On est captivé et l’on tourne les pages avec avidité.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien construite. L’auteur reprend l’histoire du tristement célèbre Jack l’Éventreur. Alors certes, elle a pris des libertés créatives et historiques, mais Kerri Maniscalco nous explique pourquoi. Personnellement, je trouve qu’elle a réussi à s’approprier cette histoire tout en faisant quelque chose de très bon et d’original. J’ai beaucoup aimé le dénouement qui est surprenant et qui fonctionne très bien. Le tout est conduit par des protagonistes plaisants. Audrey Rose est une personne forte, aux convictions modernistes, qui sait ce qu’elle veut et qui fera tout pour l’obtenir. Pendant son enquête, elle sera aidée par Thomas Cresswell, un homme prétentieux et brillant qui a un petit côté Sherlock Holmes. Leur duo marche bien, leurs dialogues sont pleins d’esprit et ils se défient à bien des égards. On ne s’ennuie pas !

Pour conclure :

« Autopsie, livre1 : Whitechapel » est un excellent roman bien mené avec des caractères en relief et attachants. Kerri Maniscalco m’a séduite avec sa version de l’histoire de Jack l’Éventreur. J’ai hâte de découvrir la suite qui se passera en Roumanie.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s