La chronique du roman « Ps : I like you » de Kasie West

51CFvSOnO6L._SY346_

Un jour d’ennui en cours de chimie, Lily griffonne les paroles de sa chanson préférée sur son bureau. Lorsqu’elle s’assoit à la même place le lendemain, elle découvre que quelqu’un a écrit la suite…

Très vite, Lily et son mystérieux interlocuteur se lancent dans une correspondance enfiévrée. La jeune fille n’a jamais autant eu envie d’aller en cours – mais surtout pour y savourer sa lettre du jour ! Derniers groupes de musique indé à découvrir, secrets de lycée ou confidences plus intimes… tout semble les rapprocher.

Peu à peu, Lily réalise que son coeur s’emballe pour celui qui se cache derrière cette plume. Mais alors que l’identité de son amour épistolaire se dévoile peu à peu, Lily va découvrir que certains cris du coeur devraient peut-être rester silencieux…

Il sort le 8 juin 2017 aux Editions Hugo & Roman, collection New Way

Mon avis:

Lors d’un cours de chimie où Lily s’ennuie à mourir, elle commence à griffonner quelques phrases sur la table. Lorsqu’elle revient au même endroit, plus tard dans la semaine, elle s’aperçoit que quelqu’un a écrit un texte en dessous. À partir de là s’en suit une correspondance avec cet inconnu. Ils vont se confier sans détour sur leur vie, leurs angoisses, leurs déceptions ainsi que leurs espoirs. Plus le temps passe, plus Lily sent une connexion forte avec cette personne avec qui elle partage des morceaux de vie. Mais lorsque Lily découvre son correspondant, pourra-t-elle faire table rase du passé pour se laisser emporter par la musique de son cœur ?

Le style de Kasie West est agréable et assez prenant avec un rythme rapide. En ce qui concerne l’intrigue, elle est toute mignonne, assez prévisible et avec de nombreux clichés. On aborde les problèmes d’adolescents ainsi que l’importance de la famille. Toutefois, cela manque cruellement de consistance, d’intensité et de sentiment. D’autre part, Kasie West accorde une grande place à la musique avec diverses références ainsi que le concours de compositions dont l’héroïne aimerait participer. Malheureusement, cette partie manque de développement pour devenir quasi inexistante, et c’est dommage. Cela aurait mérité de s’y attarder un peu plus.

Du côté des personnages, je n’ai pas grand-chose à dire. Ils sont sympathiques, mais sans plus. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à eux et à ressentir quoique ce soit.

Pour conclure :

« Ps : I like you » est un roman tout doux, pas prise de tête et idéal pour cet été. Malheureusement, il n’était pas fait pour moi, mais, je suis sûre qu’il plaira à beaucoup d’entre vous.

Bonne lecture !

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Ps : I like you » de Kasie West

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s