La chronique du roman « Les Épées de glace, T1 : Le Sang sur la lame » de Olivier Gay

81RzD-ADqJL

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père. Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur coeur, ils décident d’annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron.

Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage vers le Nord s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria. Car, désormais, l’Empire va trembler.

Il est sorti le 19 mai 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

Je suis une très grande fan de la plume d’Olivier Gay, que j’ai découverte avec « La main de l’empereur » en début d’année. Lorsque j’ai vu que « Les épées de glace » allait sortir en poche, j’ai tout de suite voulu lire ce diptyque ! En effet, il s’agit d’une histoire qui se déroule après « La main de l’empereur » et on y retrouve plusieurs personnages, dont le fameux Rekk.

Deria est une jeune noble nouvellement arrivée à Musheim, au palais de l’Empereur. Elle se lie d’amitié avec Mahlin, un jeune homme de la garde du palais, et Shani, sa servante. Lorsque Deria est assassinée et que les hommes de l’Empereur veulent étouffer l’affaire, Mahlin et Shani décident de se rendre dans le nord pour raconter au baron Froideval le meurtre de sa fille. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que le baron est un homme impitoyable qui ne reculera devant rien pour connaître la vérité… quitte à mettre l’Empire en danger !

L’intrigue qui nous est proposée commence dans le sang, et on se doute que l’histoire n’en sera que plus sombre par la suite. L’auteur m’a captivée du début à la fin, on évolue entre l’action, les rebondissement, les révélations, les coups de théâtre, des complots, des batailles, des trahisons ! Oui, oui, il y a tout ça dans « Le sang sur la lame ». Vous l’avez compris, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

L’univers d’Olivier Gay est toujours aussi sombre, impitoyable et passionnant. On se retrouve certes dans de la fantasy moyenâgeuse dite classique, mais il nous transporte avec son univers si bien dépeint et ses personnages géniaux. 

Si je n’avais pas lu « La main de l’empereur » avant « Les épées de glace », j’aurai pris Rekk pour un gros taré, c’est tout. Dans ce premier tome on le découvre sous son pire jour, sans vraiment de balancier niveau émotions. On a l’impression qu’il est toujours en colère, avide de vengeance et de sang. Heureusement, moi je sais qu’il se cache davantage de choses sous la surface, et je sais pourquoi il est devenu tel qu’il est aujourd’hui (lisez « La main de l’empereur » !!!). Rekk est un homme loin d’être parfait, avec une grosse part d’ombre, mais je l’adore. C’est un personnage complexe, torturé, superbe !

J’ai également aimé suivre le destin de Mahlin et Shani. Ils ont énormément évolué tout au long du livre. Il se passe plusieurs mois entre le début et la fin du récit, et l’auteur a pleinement exploité les capacités de ces deux personnages au destin hors du commun. Bien sûr, on sent qu’ils peuvent encore nous réserver de nombreuses surprises, mais je suis plus que satisfaite de leurs évolutions personnelles.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, et m’ont charmée eux aussi. Je pense surtout à Mandonius et à Dareen. Je les aimais déjà beaucoup dans « La main de l’empereur » et je suis ravie de les retrouver et de voir ce qu’ils sont devenus. Ils sont certes secondaires, mais ils sont essentiels à cette histoire. A mes yeux ils sont comme des clés de voûte 😉

En conclusion, l’auteur m’a conquise avec ce premier tome des Épées de glace, « Le sang sur la lame ». J’ai retrouvé avec grand plaisir certains personnages de « La main de l’empereur » (que je vous conseille de lire aussi) et j’ai adoré en découvrir d’autres.  L’intrigue est géniale et ne nous laisse pas le temps de souffler. J’ai déjà le deuxième tome dans ma bibliothèque et j’ai prévu de le commencer dans les jours à venir (vous ai-je dit que le final est un véritable cliffhanger ?).

Ecrit par Noémie

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Les Épées de glace, T1 : Le Sang sur la lame » de Olivier Gay

  1. Co (@SvmmcrChild) 29 juillet 2017 / 11:00

    Je crois avoir La main de l’empereur dans ma PAL… Tu m’as conquise, je pense le lire bientôt ! Et en plus, ajouter Les Epées de glace !

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s