La chronique du roman « Witch Hunter, livre 2 : L’assassin du roi » de Virginia Boecker

téléchargement (1)

La chasseuse de sorciers va devoir s’allier à ses proies pour affronter une menace inconnue…

Elizabeth, l’ancienne chasseuse de sorciers, doit répondre de ses crimes devant le conseil de Harrow. Elle risque l’exil. Face à l’hostilité de ses juges, elle a toutefois une carte à jouer : personne ne connaît Blackwell aussi bien qu’elle. Or l’usurpateur du trône a rassemblé une armée et l’invasion est imminente… 
Elizabeth aura besoin de tout son courage pour faire face à son ancien mentor. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour se racheter et sauver ceux qu’elle aime ?

Il est sorti le 15 juin 2017 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis: 

Deux mois se sont écoulés depuis qu’Elizabeth a contrarié le plan de Blackwell. Elle se trouve dans le village d’Harrow protégé magiquement. Elle attend de passer devant le conseil, au cours duquel elle devra faire face à ses crimes et répondre de l’accusation de trahison envers Harrow. Mais Blackwell en a décidé autrement, il lance plusieurs attaques contre le village et il est plus déterminé que jamais tant qu’il n’aura pas obtenu ce qu’il veut.

Elizabeth devra utiliser toutes ses compétences contre l’homme qui l’a formée pour protéger les gens qu’elle aime et renverser Lord Blackwell, l’usurpateur roi d’Anglia…

J’ai adoré ! Le style de Virginia Boecker est toujours aussi entraînant et addictif. Le rythme est rapide, des les premières pages on plonge dans l’action, et ce jusqu’à la fin. L’auteur ne nous laisse pas un moment de répit entre rebondissements et révélation. Une fois le livre commencé, il vous sera impossible de le lâcher. En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien menée et continue à se développer entre machinations, quête d’identité, guerre de pouvoir et danger omniprésent. De plus, l’univers est encore plus fouillé pour notre plus grand bonheur, l’auteur répond à toutes nos questions.

En ce qui concerne les protagonistes, on retrouve tous ceux du premier opus. Ils se développent, d’autres meurent et certains prennent plus d’importance dans le récit. Elizabeth évoluera, elle devra trouver sa voie. Elle sera testée physiquement et psychologiquement tout en faisant face aux conséquences de ses actes suite à des décisions qu’elle aura prises trop impulsivement. Toutefois, elle n’en reste pas moins courageuse. Quant à John, c’est celui qui changera le plus. Il va devoir apprendre à vivre avec le « cadeau » qu’Elizabeth lui a fait, qui peut avoir des répercussions néfastes et leur relation sera mise à mal.

Du côté des caractères secondaires, ils sont imparfaits, mais touchants et ils font partie intégrante de l’histoire.

Pour conclure :

« L’assassin du roi » est une aventure palpitante teintée de romance et de drame dans un monde de magie et de sorcier. Ce dernier opus clôt parfaitement cette saga que je recommande chaudement.  

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s