La chronique du roman « Furious Rush, tome 1 » de S c Stephens

couv40602518

Mackenzie Cox a beaucoup de choses à prouver. Fille d’un pilote de moto de légende, elle veut montrer à ce milieu sportif dominé par des hommes qu’elle a hérité du talent de son père. La dernière chose dont Kenzie a besoin est que ces projets soient contrariés par le tout nouveau pilote de son équipe rivale, Hayden Hayes. Issu du monde des courses de rue illégales, Hayden trouble immédiatement Kenzie.

Kenzie et Hayden se challengent mutuellement sur le circuit et cette énergie électrique se transformera bientôt en une intense, et absolument interdite, attirance. 

L’unique règle qui régit les rapports entre les deux équipes concurrentes est : aucun contact. Kenzie fait son possible pour respecter les règles mais lorsque son équipe rencontre une crise financière, elle cherche de l’aide auprès d’Hayden. Et si lors de ces rendez-vous nocturnes secret, la tension monte encore d’un cran, Kenzie a trop à perdre pour laisser libre cours à ses désirs. Surtout lorsqu’elle commencera à soupçonner Hayden de continuer les courses de rue illégales.

Il est sorti le 6 juillet 2017 aux Editions Hugo & roman.

Mon avis:

J’ai adoré ! Et pourtant, je ne suis pas une fan du monde des courses de moto, mais S.C Stephens a réussi avec brio à me le faire aimer.

Le style de S.C Stephens est très agréable et prenant. J’ai tout de suite été happée par l’histoire, les pages ont défilé toutes seules sous mes doigts. En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien construite et correctement développée. En plus du thème de la romance interdite façon Roméo & Juliette moderne, il y a du suspense suite à d’étranges accidents qui se passent sur le circuit.

Du côté des protagonistes, ils sont plaisants à suivre et relativement bien fouillés, même si je dois avouer que j’en aurais bien appris un peu plus sur le héros ainsi que d’avoir son point de vue.

Kenzie, notre héroïne, a un caractère fort qui se bat dans un monde d’hommes et qui fait tout pour ne pas décevoir les attentes de son père, un célèbre pilote de moto. De plus, ce dernier compte sur elle pour sauver l’écurie familiale, qui est en grosse difficulté financière, pour trouver des sponsors. Pour se faire, elle devra être la meilleure, ce qui implique l’aide de Hayden Hayes, le bad boy qui travaille pour le concurrent et ennemi juré de son père. Les règles sont strictes, ils ne doivent avoir aucun contact. La tension entre eux est plus que jamais présente et que faire lorsque la personne qui vous rend meilleur est la personne qui pourrait détruire votre avenir… Ils devront jongler avec tout ceci et autant dire que le chemin ne sera pas de tout repos.

Pour conclure :

« Furious rush » est une romance qui va à 100 à l’heure, c’est charnel, primitif et dangereux. S.C Stephens m’a conquise, vivement la suite !

Publicités

3 réflexions sur “La chronique du roman « Furious Rush, tome 1 » de S c Stephens

    • Fangtasia 4 août 2017 / 17:12

      Il est vraiment, sympa et addictif. de plus, y a quasi pas de fesse dedans est c’est pas mal parfois 😉

      • Xander 4 août 2017 / 17:40

        Ah oui, c’est un bon point positif, la plupart du temps, quand il y a trop de séquences « sexe » ça ampute le scénario :/

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s