La chronique du roman « Hemlock Grove » de Brian McGreevy

51G1-GOYfhL

Libérez la bête en vous !

Hemlock Grove (Pennsylvanie) n’est plus une petite ville paisible. Dans les bois, le corps mutilé d’une jeune fille vient d’être retrouvé. Une chasse à l’homme est lancée. Au sein de la communauté, cependant, une angoissante question se fait jour : ce meurtre est-il vraiment l’œuvre d’un homme ?Et si certains en savaient plus qu’ils ne voulaient bien le dire ? 

C’est sans doute le cas de Peter Rumancek, jeune gitan qui vient d’emménager en ville avec sa mère et qui a raconté aux élèves du lycée qu’il était un loup-garou. Ou de Roman Godfrey, héritier local, qui fait preuve auprès de ses camarades d’un complexe de supériorité pathologique, alors que sa petite sœur Shelley souffre d’une maladie monstrueuse. Les deux garçons – que tout oppose – vont se rapprocher à la suite de ce meurtre pour tenter d’en percer le mystère. Parallèlement, la famille de Roman s’efforce de cacher les étranges expériences scientifiques effectuées par le Dr Johann Pryce au sein de la société Godfrey… 

Il est sorti le 24 août 2017 aux Editions Super 8.

Mon avis:

Peter Rumancek, un gitan énigmatique de surcroît loup-garou, arrive à Hemlock Grove, une ville étrange pleine transition, dont l’avenir est basé sur la santé et la biotechnologie. À peine arrivé, voilà que des jeunes filles sont retrouvées mortes, horriblement mutilées par un homme ou une bête, on ne saurait le dire…

Peter pense de suite à Roman, ce fils héritier d’une grande fortune qui est un Upir (vampire). Quant à Roman, il pense que c’est Peter. Tous deux vont vite s’apercevoir que ce n’est ni l’un ni l’autre. Ils décident alors de s’unir pour mener l’enquête afin d’arrêter l’assassin avant que des personnes ne s’intéressent d’un peu trop près à eux…

Le style de Brian McGreevy est solide et très cinématographique. On a aucun mal à se plonger dans cet univers riche et mystérieux, entre expériences médicales, asile, Immaculée Conception et créatures surnaturelles…

En ce qui concerne l’intrigue, elle est très bien menée et prenante, avec une ambiance sombre et envoûtante. Toutefois, on demeure avec de nombreuses questions sans réponses, par exemple sur les fameuses expérimentations, les secrets que cache Hemlock Grove ainsi que certaines personnes. On reste en surface et c’est dommage.

Du côté des protagonistes, ils sont fascinants, complexes et ambigus. Néanmoins, on s’attache facilement à eux bien qu’ils ont un côté obscur, notamment nos deux héros qui sont en pleine recherche identitaire. J’ai aimé l’amitié improbable qui les lie. Cependant, j’ai eu un petit coup de cœur pour Shelley, la sœur de Roman, qui est une fillette gigantesque avec certaines particularités. Elle est intelligente et touchante. J’aurais aimé connaître un peu plus son histoire et la voir évoluer.

Le tout est entouré d’une galerie de personnages secondaires tous plus ou moins intéressants et intriguants, avec de nombreuses ramifications qui les unis les uns aux autres.

Pour conclure :

« Hemlock Grove » est un roman d’horreur gothique très prenant. Malheureusement, cela reste un tome introductif car bien trop d’aspects ne sont pas approfondis ou abordés, ce qui nous laisse sur un goût d’inachevé malgré les révélations, les rebondissements et une enquête bien construite.

À noter que j’ai commencé à regarder la série TV éponyme. Elle est vraiment bien faite et je pense qu’elle va m’apporter ce qui me manquait au roman.  

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s