La chronique de l’album « Les labyrinthes de Finn » de Peter Goes

917ak+lQ2DL

Finn est réveillé par d’étranges bruits. Des lutins et des farfadets sont sortis de leur cachette et sèment le désordre dans sa maison. Se lançant à leur poursuite, Finn et son chien vont devoir parcourir 12 labyrinthes aux décors féeriques et foisonnants de créatures merveilleuses.

Il est sorti le 11 octobre 2017 aux Editions Milan.

Mon avis:

Finn est tiré de son sommeil par une bande de farfadets qui met sa maison sens dessus dessous. Finn doit absolument suivre et rattraper le vieux farfadet, car lui seul peut calmer sa troupe. C’est parti pour une aventure excitante à travers divers mondes (jardins mystérieux, château, dragon, mer…) où le lecteur devra aider le héros à trouver son chemin, peuplé de créatures fantastiques.

On sillonnera douze tableaux mariant labyrinthe et cherche-et-trouve. Les tableaux sont composés d’une seule couleur de fond et les détails sont dans un dégradé de noir et de blanc. Les dessins fourmillent de détails et l’on peut même trouver quelques clins d’œil à diverses œuvres de notre enfance. On plonge avec plaisir dans cet univers enchanteur qui peut faire parfois frissonner, pour nous mener vers une fin très festive. De plus, chaque tableau est accompagné d’un court texte qui raconte une histoire, tout en donnant des instructions à l’enfant.

En bref, « Les labyrinthes de Finn » est plus qu’un livre jeu, il nous raconte aussi une histoire où l’enfant participe.  

20171017_115901

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s