La chronique du roman « Si tu me le demandais » d’ Emily Blaine

41sk5N-r+6L

Elle est sa deuxième chance d’être heureux

En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme  et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie  ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin  : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble. 

Il est sorti le 4 octobre 2017 aux Editions Harlequin, collection &H.

Mon avis:

On fait la connaissance de Cooper, 38 ans, architecte et veuf depuis huit ans. Il a une vie assez sombre et mélancolique où seule sa fille adolescente, Cécilia, est son rayon de soleil, bien qu’il s’éloigne de plus en plus, car Cooper n’arrive pas à sortir de son isolement depuis la mort de sa femme. Mais lors d’un dîner de l’association des architectes de l’Oregon, une rencontre fugace avec une jeune femme espiègle chamboulera sa vie. Pendant qu’il était avec elle, son chagrin s’est fait oublier, mais la jeune femme disparaît tel un fantôme sans laisser d’adresse… Toutefois, le destin a décidé de s’en mêler, il n’en a pas fini avec ces deux personnes.

La plume d’Emily Blaine est fluide, addictive et évocatrice de sensation forte. Le tout est accompagné d’un rythme entraînant, malgré le sujet un peu lourd traité ici. D’ailleurs, une fois commencé il vous sera difficile de lâcher le roman avant de l’avoir fini. Emily Blaine nous emmène aisément dans son univers sous le signe du deuil, de la reconstruction, de l’amitié et des relations familiales. Au fil des pages, nous traversons toute une gamme de sentiments bruts et intenses qui vous submergent. On rit, on pleure. On sent la détresse des personnages, leurs regrets, leurs passions, leurs forces et leurs failles. Ils sont touchants et complexes. J’ai aimé suivre Cooper dans l’évolution de se relation avec sa fille et avec cette inconnue. Ils vont ensemble entamer un voyage, parfois difficile, pour essayer d’atteindre le bonheur après la perte d’un être cher et des épreuves douloureuses que l’existence peut nous réserver. D’autre part, j’ai apprécié comment Emily Blaine a su insuffler une touche d’humour et de gaité avec les chamailleries entre Jackson, le meilleur ami de Cooper, et Annah, la sœur de ce dernier.

Pour conclure :

Emily Blaine m’a séduite avec cette romance portant sur deux êtres blessés par la vie qui vont, à l’aide du destin, de rencontres fortuites, d’une caresse ou d’un baiser volé, réapprendre à vivre. C’est un récit dense, émouvant et vibrant qui met du baume au cœur. Je recommande !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s