La chronique du roman « Vices, épisodes 1& 2 » de Gipsy Paladini

51lsWC3EiYL

Le temps où Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes, où elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale avale des couleuvres. Car sur le terrain, la justice est un concept. Suicides, harcèlements, disparitions, viols… Et comme si la cruauté du monde ne suffisait pas, Marie doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif. 
Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’où vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Voilà autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien… 

Si le monde selon Gipsy Paladini se donne sous ses atours les plus noirs, ne vous fiez pas aux apparences : sa voix est lumineuse et perce avec rage l’obscurité.

« Vices » est sorti le 9 novembre 2017 chez Fleuve noir éditions.

Mon avis:

Le style de Gipsy Paladini est percutant, tranchant, très visuel et parfois une certaine poésie se dégage de ses mots. L’auteur nous entraîne facilement dans son univers sombre, le tout scénarisé comme des épisodes, dont nous découvrons les deux premiers ici. En effet, chaque histoire contient une intrigue qui lui est propre et qui se conclut. D’autre part, on s’aperçoit que les personnages sont les fils conducteurs des épisodes, à chaque affaire on en découvre un peu plus sur eux, sur leurs quotidiens que ce soit au travail ou à la maison. Chacun a sa propre histoire avec des secrets. D’ailleurs, c’est le gros point fort de cette saga policière, même si les enquêtes sont très bien menées et que Gipsy Paladini nous entraîne avec brio dans le monde de la BJV. La brigade des jeunes, spécialisée dans les crimes visant les mineurs et jeunes adultes. On suit avec plaisir les enquêtes qui aborderont le thème du harcèlement scolaire et les rituels africains et leur croyance. Cela ne peut que nous interpeller, car ce sont, hélas, des sujets d’actualité.

Pour ce qui est des nombreux protagonistes que nous croiserons, ils ont une bonne caractérisation et ils sont bien fouillés psychologiquement, bien que l’on ne voit que la pointe de l’iceberg. Ils sont mémorables, chacun avec leur propre caractère. Ils sont attachants pour certains et détestables pour d’autres, néanmoins, cela nous fascine de les voir interagir entre eux et on a hâte d’en découvrir plus sur eux. Les différents points de vue apportent de la consistance au récit sans jamais être confus. Une vraie réussite.

Pour conclure :

Gipsy Paladini m’a totalement séduite avec sa série policière, au concept original, sombre et ancré dans la réalité avec des personnages écorchés vifs, intrigants et complexes.

J’ai hâte des lire les prochaines aventures de la BJV.

À découvrir !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s