La chronique du roman « Les Fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper » de Phaedra Patrick

81S91GriVML

« Un roman aussi réconfortant qu’une tasse de thé par un après-midi d’hiver. » Kirkus 
« Un conte émouvant sur la redécouverte de quelqu’un qu’on aime. Comment ne pas tomber sous le charme d’Arthur Pepper ? » Lauren Willig, auteur de The Other Daughter. 

Comme tout Anglais qui se respecte, Arthur boit son thé à heure fixe. Mais depuis qu’il a perdu sa femme, rien ne va plus. Il se calfeutre chez lui et essaie d’échapper aux visites de son envahissante voisine, qui, faute de pouvoir le réconforter s’est mis en tête de le nourrir. Lorsqu’il consent enfin à se séparer des affaires de sa défunte épouse, Arthur trouve un bracelet qu’il n’avait jamais vu auparavant. Les charmes suspendus à ce bijou constituent autant d’énigmes qui lui donnent envie de mener l’enquête. Que sait-il vraiment de celle qui a partagé sa vie pendant plus de quarante ans ? En entreprenant ce fabuleux voyage sur les traces de sa femme, Arthur va au-devant de surprenantes révélations.

Il est sorti le 9 juin 2017 aux Editions Milady.

Mon avis:

Arthur Pepper est un vieil homme de 70 ans, un homme à la vie réglée comme du papier à musique. Le jour de l’anniversaire de la mort de sa femme Miriam, il se décide à se séparer de ses affaires, espérant ainsi aller de l’avant et alléger, si possible, son fardeau. Arthur tombe sur un bracelet qu’il n’a jamais vu au poignet de sa femme, orné de 9 breloques mystérieuses. Sur l’une d’elle, il trouve un numéro de téléphone. Arthur rumine pendant quelques jours, puis se décide à mener l’enquête sur le passé de Miriam. Que va-t-il découvrir sur sa femme avec qui il partageait sa vie depuis 40 ans ?

Le thème du deuil est, selon moi, très bien abordé. C’est triste car grâce à la plume de l’auteur on ressent tout le désarroi de son personnage, mais pas au point de se sentir désespéré. Dans son attitude et ses réflexions, Arthur apporte une vraie fraîcheur, et Phaedra Patrick nous offre un roman porteur d’espoir.

De plus, le thème du deuil n’est pas le thème central du récit. Nous suivons avant tout Arthur dans sa enquête et sa soif de vérité. C’est toute une aventure que vit notre personnage, pour notre plus grand plaisir. Certains passages sont abracadabrandestes, mais au fond, ce n’est pas grave. Cela nous fait sourire et nous permet d’avoir des scènes vraiment drôles.

Quelque part, Arthur et son histoire m’ont fait pensé au film d’animation Disney « Là-haut » avec Monsieur Friedricksen.

Les protagonistes de ce roman sont tous très attachants. Cela vient de leur passé et leurs histoires personnelles, mais pas seulement.

S’il était de mon âge, je pourrais dire que je suis tombée amoureuse du personnage d’Arthur. C’est un vieil homme diablement touchant. On le voit évoluer sous nos yeux, passant par des moments de doute, de désespoir, de bonheur, d’interrogation. Arthur apprend qu’il peut être heureux sans Miriam, même si cela ne sera jamais parfait étant donné qu’elle est l’amour de sa vie.

On apprend à connaître Miriam à travers les yeux d’Arthur et tous les personnages du passé de sa femme qu’il rencontre. Cela a été un peu compliqué pour moi de m’attacher à elle, j’ignore si c’est parce qu’elle est un personnage à la fois absent physiquement et omniprésent dans l’esprit des protagonistes de l’histoire.

Quant à Bernadette, la voisine d’Arthur, c’est une femme douce et gentille. Elle est envahissante mais elle a vraiment le coeur sur la main. Bernadette fait preuve d’une grande patience et de compréhension envers Arthur. J’ai également bien aimé son fils, qu’on ne voit certes pas beaucoup mais qui nous offre quelques scènes cocasses en compagnie d’Arthur.

Je n’ai pas envie de vous en dire trop sur les personnages, sur leurs histoires personnelles ou sur l’aventure d’Arthur. Je pense que c’est vraiment quelque chose qu’il faut découvrir soi même.

En conclusion, avec « Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper » Phaedra Patrick nous offre une histoire émouvante. Arthur est un vieil homme triste qui va découvrir le passé de sa femme Miriam, mais aussi le fait qu’il doit apprendre à vivre et à être heureux sans elle à ses côtés. Quelque part, « Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper » est un roman feel-good.

Ecrit par Noémie

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Les Fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper » de Phaedra Patrick

  1. Laura 9 janvier 2018 / 16:05

    C’est un roman que j’ai très envie de lire depuis un moment et tu ne fais que renforcer cette idée.
    Merci pour cette chronique « feel good »
    Bonne journée.

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s