La chronique du roman « Les hommes du duc, Tome 2 : Quand la passion l’emporte » de Sabrina Jeffries

41dVGH0OMNL

Bâtard d’un vicomte, Tristan Bonnaud collabore à l’agence Manton Investigations, fondée par son demi-frère. Un jour, lady Zoé se présente pour leur confier une mission bien particulière. Soupçonnant d’avoir été adoptée, elle leur demande de retrouver sa véritable mère. L’enquête s’annonce corsée car, d’emblée, Tristan prend en grippe cette jeune personne aussi hardie qu’obstinée. Lady Zoé, quant à elle, le trouve absolument odieux. Ces deux-là se détestent et n’ont vraiment rien pour s’entendre. A moins que…

Il est sorti le 30 août 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

J’avais beaucoup aimé le premier tome de la saga « Oublions le passé », c’est donc tout naturellement que j’ai voulu lire la suite. Ai-je trouvé le deuxième tome aussi bien que le premier ? Malheureusement, mon bilan est plutôt mitigé.

L’intrigue de ce roman est, au départ, très bonne et prometteuse. Le récit devient soporifique, je me suis vraiment ennuyée une bonne partie de ma lecture. Pourtant, le cadre avait tout pour me plaire : une enquête de bijoux volés, une intrigue où l’héroïne se retrouve à devoir jouer un double jeu, ainsi qu’une romance particulière car le duo Victor/Isabella se connaît déjà. 

Habituellement, j’aime beaucoup les romances lorsque les couples ont déjà vécu une histoire, qu’ils se retrouvent séparés pour X raison, et qui finissent par se redécouvrir. Généralement, c’est plus intense, plus crédible, les sentiments sont amplifiés… Malheureusement, je n’ai rien ressenti de tout cela avec Isabella et Victor. Ce qui pose problème, étant donné que l’intrigue concernant l’enquête n’est pas aussi palpitante qu’espéré, et que l’auteur se concentre sur sa romance.

L’enquête de Victor est assez vite écourtée, tout comme le mystère qui entoure nos deux personnages. Leurs secrets nous sont rapidement révélés, si bien que l’on fini par s’ennuyer, étant donné que l’on n’a rien à découvrir.

Isabella est une jeune femme courageuse, déterminée et débrouillarde. L’auteure m’a touchée avec l’histoire personnelle de son héroïne. Isabella aime toujours Victor, ça se sent, et elle lui ouvre de nouveau peu à peu son cœur, malgré elle. Même si leur romance ne m’a pas transportée, j’ai quand même posé un regard attendri sur ces deux personnages.

L’histoire personnelle de Victor a été abordée dans le premier tome et je l’avais adorée. J’étais impatiente de le retrouver dans sa propre intrigue, et j’avoue être un peu déçue. Je l’imaginais autrement. Je l’ai trouvé assez effacé comme homme. Ce qui fait que, malgré sa tendresse évidente pour Isabella, je n’ai pas été spécialement charmée par son caractère. 

En conclusion, « Quand la passion l’emporte » n’a pas su totalement me séduire. L’intrigue est très bonne au départ, mais je trouve qu’elle finit par s’essouffler et c’est dommage. Toutefois, je ne vais pas rester sur cette impression et je vais lire la suite, que j’ai déjà en ma possession.  Dans le prochain tome j’espère retrouver une histoire avec un peu plus de panache (comme dans le premier tome).

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.