La chronique du roman « Kinnections, Tome 3 : Le pouvoir de la séduction » de Jennifer Probst

71+Ih-cO4WL

La vie de Geneviève MacKenzie a toujours été réglée comme du papier à musique : interne à l’hôpital, elle s’apprête à épouser son collègue chirurgien-chef. Mais cet avenir tracé au bistouri finit pourtant par lui donner le vertige. Le jour J, elle panique et prend la fuite par la fenêtre de l’église. Tel un ange tombé du ciel, la voilà qui atterrit littéralement dans les bras de son meilleur ami, Wolfe ! Afin qu’elle fasse le point sur sa vie, ce dernier l’emmène passer quelques jours loin de tout. Or, un diagnostic inattendu se dessine… Geneviève éprouverait-elle des sentiments à l’égard de son séduisant sauveur ?

Il est sorti le 6 décembre 2017 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Nous suivons Geneviève Mackenzie qui est sur le point d’épouser le charmant médecin en chef de l’hôpital où elle est interne. Mais cinq minutes avant la cérémonie, elle est prise d’une crise d’angoisse. Ni une ni deux, la voilà qu’elle s’échappe de l’église…

Quand Wolfe rattrape sa meilleure amie qui s’enfuit par la petite fenêtre de l’église le jour de son mariage, il ne se pose pas de question. Il l’emmène loin de tout le monde, dans un chalet sur un lac, le temps que la situation se tasse. Mais il veut également comprendre pendant ces quelques jours, ce qui se cache derrière le geste de Gen. Mais rien ne sera simple entre eux surtout quand les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre évolueront. Pourront-ils risquer leur amitié précieuse en laissant libre cours à cette attirance qui les dévore ?

Le style de Jennifer Probst est toujours aussi agréable et fluide. Le rythme est rapide, on est happé par l’histoire de Gen et Wolfe. En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien menée. C’est bien plus qu’une simple romance. On aborde divers thèmes, la relation avec un pervers narcissique, la manipulation et la maltraitance. Les thèmes sont assez durs, mais l’auteure a réussi à insuffler de la légèreté à son récit avec de l’humour, de la tendresse et une pointe de suspense.

Du côté des protagonistes, Gen est une jeune femme combattive, courageuse et qui est déterminée à remettre de l’ordre dans sa vie. Quant à Wolfe, il a un sombre passé qui lui a laissé de profondes fêlures. Il fera fondre votre petit cœur. Leur duo fonctionne à merveille, ils sont attachants et leur complicité est vraiment touchante avec une alchimie parfaite. On a plaisir à les voir se chamailler, plaisanter, mais ressentir également l’affection et le respect qu’ils se portent l’un à l’autre. J’ai également apprécié la façon dont ils vont réussir à guérir de leurs blessures ensemble. D’autre part, nous retrouvons les caractères des tomes précédents, qui nous prouvent qu’une belle amitié les unit.

Pour conclure :

Avec « Le pouvoir de séduction », Jennifer Probst m’a totalement séduite. C’est une romance intense, touchante, profonde et forte en émotions. Pour moi, c’est le meilleur opus de la saga, je ne suis pas passée loin du coup de cœur !

jaibloguepourelle

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.