La chronique du roman « Kinnections, Tome 4 : L’exaltation des sens » de Jennifer Probst.

71vGhaL-iDL

Arilyn Meadows est overbookée. En plus d’être conseillère chez Kinnections, une agence de rencontres, elle recueille des animaux en détresse, enseigne le yoga et anime avec talent des ateliers de gestion des émotions. Quand l’agent de police Stone Petty, débordant de testostérone pure, vient la voir pour suivre un stage de maîtrise de la colère, Arilyn se promet d’ignorer ses regards et son sourire sexy. Pas de temps pour un simple flirt ! Mais comment lutter lorsque l’alchimie entre deux individus est bel et bien présente ?

Il est sorti le 28 mars 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Ce tome se concentre sur Arilyn, qui est conseillère dans l’agence Kinnections, qu’elle a ouverte avec ses amies. Elle est également professeure de yoga, bénévole dans un refuge pour animaux et thérapeute en gestion de colère, tout en s’occupant de son grand-père. Mais en ce moment, Arilyn est un peu sur les nerfs depuis qu’elle a rompu avec son petit ami après l’avoir surpris avec une autre fille. Elle a gâché cinq ans de sa vie avec lui et maintenant elle essaye de retrouver une certaine stabilité.

L’agent Stone Petty est un policier droit, consciencieux et téméraire. Mais lorsqu’il perd son sang froid lors d’une intervention, il se voit obligé de suivre des cours de gestion de colère pendant six semaines, dirigés par Arilyn Meadows.

Stone et Arilyn sont en tout point des opposés. Mais ils sont fortement attirés l’un par l’autre, alors commence un jeu de séduction des plus jouissif. Tandis que Arilyn essaye de résister au charme de son élève, le second prend plaisir à la contrarier et à la faire sortir de ses gonds. Autant dire que c’est assez explosif entre eux, dans tous les sens. Mais arriveront-ils à laisser leurs angoisses de côté pour vivre pleinement leur histoire ?

Le style de Jennifer Probst est agréable et fluide. En ce qui concerne la romance, elle est classique, sans surprise, mais plaisante à lire. Toutefois, j’ai par moment eu l’impression de lire un livre sur le yoga, surtout dans le premier tiers du roman, et comme je suis très peu réceptive à tout ça, j’ai eu un peu de mal avec le personnage d’Arilyn. De plus, je l’ai trouvée assez obtus et peu ouverte d’esprit par rapport à la façon de vivre des autres. J’avais l’impression qu’elle imposait son style de vie. Elle est pleine de règles. Heureusement, Stone mettra sa vie un peu sens dessus dessous. Du coup il fait d’Arilyn un personnage moins lisse que l’on va commencer à apprécier. En tout cas, j’ai vraiment eu une préférence pour Stone, c’est un caractère intéressant avec des fêlures et qui est parfaitement imparfait.

Pour conclure :

« L’exaltation des sens » est une romance sympathique malgré quelques petits points qui m’ont moins plus. Ce fut une lecture relativement agréable, sans prise de tête, avec de la passion, de la douceur et des chamailleries.

jaibloguepourelle

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.