La chronique du roman « Les ombres de Julia, Tome 01: La fille de la noyée » de Catherine Egan


91f74nVf-lLJulia a la capacité inhabituelle de se rendre invisible. Elle ne disparaît pas exactement. Elle recule simplement en un point de l’espace où la plupart des gens ne peuvent plus la percevoir. C’est une capacité dangereuse dans une société qui a interdit toutes les formes de magie et noie les sorcières dans des cérémonies publiques. Mais c’est utile pour un voleur et un espion. Et Julia l’a compris : le crime paye.

Elle est d’ailleurs très bien payée pour infiltrer la grande maison de Mme Och, espionner ses locataires étranges et s’informer sur les transactions suspectes qui s’y déroulent. Julia découvre qu’une sourde menace plane sur toute la maisonnée.

Mais cette découverte va aussi faire basculer son existence. Car elle n’avait pas imaginé que le traître dans la maison puisse être… elle-même.

Il est sorti le 7 mars 2018 aux Editions Milan.

Mon avis:

Julia, seize ans, a la capacité inhabituelle de passer inaperçu. C’est une aptitude dangereuse dans une société où toute forme de magie (tatouage, amulettes, chiromancie…) est prohibée et où l’on noie les sorcières. Mais cela lui est très utile dans son métier de voleuse et d’espion. D’ailleurs, sa nouvelle mission paye très bien. Julia se fait passer pour une servante dans la propriété de Mme Och. Très vite, elle s’aperçoit que ses habitants sont mystérieux et elle est persuadée qu’il y a un lien entre eux et une étrange série de meurtres.

À partir de là, sa mission dérapera totalement et quand elle comprendra ce que l’on attend réellement d’elle, devra faire des choix et en payer le prix…

Le style de Catherine Egan est très agréable. L’univers que l’auteure a créé est intrigant, riche, plein de magie et de créatures qui ne demandent qu’à se dévoiler.

En ce qui concerne l’intrigue, j’avoue qu’au départ c’était un peu confus. On ne savait pas trop en quoi consistait la mission de Julia. On est parachuté dedans et cela peut être un peu déroutant. D’autant plus que le rythme est assez lent, le temps que l’auteure pose les bases de son monde et nous présente les personnages. Toutefois, plus nous allons avancer plus on sera happé et les pièces du puzzle s’emboiterons au fur et à mesure et le récit prendra son envol entre action, rebondissements et révélations.

Du côté des personnages, Julia est clairement le caractère principal. C’est une jeune fille forte, intelligente et intrépide et sa morale sera mise à rude épreuve. Elle fera des erreurs, mais elle apprendra de celles-ci. En ce qui concerne ceux qui gravitent autour d’elle, ils ont tous de l’importance et apportent de la richesse à l’histoire. Ils sont tous attachants et bien dépeints.

Pour conclure :

« La fille de la noyée » est un tome introductif plein d’aventure et de sorcellerie. C’est un début prometteur pour cette saga divertissante et immersive. Je lirai la suite avec plaisir.

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s