La chronique du roman « Les Etoiles de la Fortune, Tome 3 : Riley » de Nora Roberts

51hG+GIb2WL

En Irlande, Riley, Doyle, Sasha, Annika, Sawyer et Bran sont à la recherche d’indices qui les conduiront jusqu’à l’Etoile de Glace, puis à la déesse Nerezza qu’ils ont pour mission d’affronter. Ils ne sont cependant pas au bout de leur peine car ils devront aussi se rendre sur la mystérieuse Ile de Verre… A ces différentes quêtes s’entremêle celle de leurs sentiments. Riley, la femme lycanthrope, pourrait bien avoir touché Doyle au coeur. Le bel immortel, qui se pensait brisé depuis près de trois cents ans, pourrait-il aimer de nouveau ?

Il est sorti le 23 mars 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Nous retrouvons les personnages au moment exact où nous les avons laissés à la fin du deuxième tome. Ils se sont rendus à la demeure de Bran le magicien, en Irlande, où ils pansent leurs blessures suite à leur affrontement avec Nerezza. Mais bientôt, ils devront reprendre leurs recherches afin de mettre la main sur la troisième étoile et trouver l’île de Verre. 

 

L’intrigue est plutôt cousue de fil blanc et le final n’est pas étonnant, mais cela ne m’a pas dérangée. Je n’attends pas des romans de Nora Roberts (au moins dans ce registre là) qu’ils débordent d’action ou de revirements de situation.

Les descriptions du pays sont superbes et m’ont fait rêver. J’étais absolument ravie que la fin du voyage se fasse en Irlande, dans une ambiance à la fois magique et sombre.

 

Les six personnages principaux de la trilogie forment une équipe forte et soudée. Bran, Doyle, Riley, Sasha, Sawyer et Annika passent de bons moments tous ensemble (excepté la menace de Nerezza qui pèse sur eux) et j’ai trouvé que l’auteur mettait suffisament d’émotions dans ses relations. Celles-ci sont plutôt bien dépeintes et rendent les protagonistes attachants (même si j’ai préféré certains plutôt que d’autres). 

Un petit reproche que je peux faire à ce roman, c’est son côté un peu trop « routinier » (la méchante attaque, le cercle se réuni et échange des idées, ils partagent un repas, ils sont plus alertes et hop le méchant attaque de nouveau, etc.). C’est dommage car cela casse un peu l’intrigue générale. Nora Roberts utilise souvent les mêmes ficelles et les mêmes ambiances pour ses trilogies fantastiques, et au bout de plusieurs romans de l’auteure, cela devient un peu lassant.

Nos deux héros ne correspondent pas à leur genre de partenaire habituel, et Doyle n’a vraiment pas envie de s’attacher (on le comprend, à cause de sa condition). 

Riley est une jeune femme moderne, indépendante, courageuse et ordonnée. C’est une lycanthrope et archélogogue de renom qui adore la compétition. Elle est à la fois un animal de meute et elle a un caractère dominant. Quant à Doyle, notre immortel, c’est un motard à l’esprit bourru, qui lui aussi a un caractère dominant, d’où les étincelles entre lui et Riley. 

Au final, je ne suis pas déçue du voyage car j’ai beaucoup aimé ce roman et je dirais même toute la trilogie. Il y a certes certains aspects du roman qui m’ont un peu déçue (la routine installée qui rythme la vie des personnages par exemple) mais c’est bien écrit, l’histoire est assez prenante, et les personnages sont attachants. En somme, la magie de la plume de Nora Roberts opère toujours chez moi.

Ecrit par Noémie

jaibloguepourelle

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.