La chronique du roman « Tu as promis que tu vivrais pour moi » de Carène Ponte

718jDt6EK3L

À trente ans, on n’imagine pas que l’on peut perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. 
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est quand même gentil. 
Quelques jours après l’enterrement, Molly reçoit un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie ; elle comprend alors que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait… 

Il est sorti le 7 juin 2018 aux Editions Pocket.

Mon avis:

Molly est une jeune trentenaire qui connaît sa meilleure amie Marie depuis qu’elles ont six ans. Malheureusement, Marie meurt emportée par la maladie. Quelques jours après sa mort, Molly reçoit une lettre de son amie lui rappelant qu’elle a promis de vivre pour elle. Dans cette lettre, Molly découvre également 12 enveloppes, une pour chaque mois de l’année, dans lesquelles Molly sera guidée pour réaliser certains rêves de Marie.

J’ai tout de suite adoré le résumé. Cette histoire de lettre mensuelle était très intrigante. Il y a des rêves simples, comme par exemple posséder un vrai sapin de Noël décoré et illuminé. Et il y a d’autres rêves plus difficiles à réaliser. Chacune des lettres de Marie va bouleverser la vie de Molly. Ainsi, on voit une héroïne grandir et évoluer au fil des pages, elle n’hésite pas à se remettre en question. Grâce à Marie elle va découvrir qu’elle avait tendance à se laisser porter par la vie et qu’elle n’a pas toujours fait les bons choix. 

Il est vrai que tout s’enchaîne un peu trop facilement pour Marie, mais ça se pardonne aisément lorsqu’il s’agit d’un roman Feel-good. En tout cas, moi, ça ne m’a pas dérangée. Je suis passée par toute une palette d’émotions avec ce livre. Il est vrai qu’au départ, on nage un peu dans la tristesse de Molly. Toutefois, cela est peu à peu dilué dans les bons moments, le rire, les bons souvenirs… Molly fait son deuil au fil des pages, pour ne se souvenir que du meilleur.

Les personnages principaux sont très touchants. Marie et Molly ont eu une belle relation et cela continue avec ces lettres et ces « défis ». Leur relation est vraiment très émouvante.

La galerie de personnages secondaires est hétéroclite et géniale. Viviane est celle que j’ai le moins appréciée. En revanche j’ai adoré Sacha.

En conclusion, « Tu as promis que tu vivrais pour moi » est un roman drôle et émouvant à la fois. Ce livre est une invitation à saisir le bonheur, une belle histoire avec de jolies émotions, enveloppée de bienveillance et qui délivre un beau message. Carène Ponte est une auteure que je vais suivre de très près.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.