La chronique du roman « Ash Princess, livre 1 » de Laura Sebastian

817beeulouL

Theodosia avait six ans quand son pays a été attaqué, et quand sa mère, la reine du Feu, a été assassinée sous ses yeux.
Dix ans ont passé. Dix ans à vivre sous le joug du Kaiser, ses tortures incessantes, son régime de terreur. Dix ans qu’elle n’a pas prononcé son véritable nom. Theodosia s’appelle maintenant Thora, princesse de Cendres.
Le jour où le Kaiser la force à exécuter son dernier allié, celui qu’elle voit comme son unique chance de survie, Theodosia ne peut plus ignorer sa rage vengeresse. Elle se lance dans une intrigue où la séduction cache des crimes de sang, où les amitiés ne servent plus qu’à une chose : regagner son pouvoir.

Incapable de déterminer à qui elle peut vraiment se fier, Theodosia va apprendre jusqu’où elle est prête à aller pour venger sa mère, regagner son peuple et reprendre son titre de reine.

Il est sorti le 5 septembre 2018 aux Editions Albin Michel Wiz.

Mon avis:

Théodosia avait six ans lorsque son pays a été envahi par les kalovaxiens et que sa mère, la reine, a été assassinée sous ses yeux. Ce jour là, le Kaiser, un être cruel, a pris sa famille, sa terre, son nom, détruit les temples sacrés et réduit son peuple, les astréens, en esclavage. Depuis ce jour, Théodosia a été renommée la princesse des cendres. Elle est devenue captive dans son propre palais, exhibée comme un trophée, subissant les humiliations et les abus du Kaiser. Elle tente de survivre tant bien que mal. Mais un jour, il lui demande l’impensable, ce qui déclenche quelque chose en elle. Cela la remplit d’une haine féroce et elle est bien déterminée à reprendre son royaume, venger sa mère et libérer son peuple même si pour cela elle doit donner sa vie…

J’ai adoré ! Le style de Laura Sebastian est fluide et addictif. J’ai été complètement happée par son univers et son histoire relativement sombre. Le monde que l’autrice à créé est bien développé, on en découvre qu’un petit morceau, mais c’est très alléchant. Cela reste assez classique dans l’ensemble, mais le côté des pierres sacrées qui enferme une magie puissante et ancienne est intéressant. J’ai hâte que cet aspect soit un peu plus exploité.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien construite avec un rythme prenant, entre révélations et rebondissements. Elle progresse facilement. On suit une jeune femme forte dont sa seule faiblesse est d’être résignée à vivre son destin de princesse des cendres, mais qui va, justement, renaître de celle-ci. Elle naviguera en eaux troubles où de nombreux pièges se dresseront devant elle. Mais l’heure de la vengeance a sonné et elle est prêtre à tout pour que son enfer prenne fin. Théodosia fera des choix difficiles et elle devra en assumer les conséquences.

Toutefois, elle pourra compter sur quelques alliés inattendus pour l’aider dans ses démarches. D’autre part, un triangle amoureux s’installe, mais il est crédible et bien construit.

Pour conclure :

« Ash princess » est le début d’une série très prometteuse. J’ai tout aimé. Le récit a son lot de complots, de trahisons, cela vous prend aux tripes et le large éventail de caractères est fascinant. J’ai été totalement investie dans l’histoire du début à la fin, j’ai hâte de découvrir la suite. C’est un coup de cœur !

Publicités

Une réflexion sur “La chronique du roman « Ash Princess, livre 1 » de Laura Sebastian

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.