La chronique du roman « Le dernier magicien, t1 : L’ars Arcana » de Lisa Maxwell

815G5i+P7LL

Stoppe le magicien
Vole le Livre
Sauve le futur
De nos jours à New-York : les magiciens vivent terrés dans Manhattan, qu’ils ne peuvent quitter sous peine de mort. Esta, une magicienne à l’affinité hors-norme, a le don de voyager à travers les époques et de figer le temps. Elle seule peut se rendre en 1902. Là où tout a commencé. Là où le Magicien s est jeté du haut du pont de Brooklyn avec l’Ars Arcana, le Livre ancien contenant tous les secrets, condamnant la magie a des lendemains sans espoir…

Il est sorti le 19 septembre 2018 aux Editions Casterman.

Mon avis:

New York de nos jours, la magie a presque disparue. Les derniers qui ont une affinité avec la magie vivent cachés. Esta est une voleuse de talent en plus d’être un mage. Elle a la capacité de manipuler le temps. Elle s’entraîne depuis toujours pour revenir en 1902 pour voler un livre ancien. Un livre qui recèlerait les secrets de la magie, avant qu’un magicien ne puisse le détruire et condamner les magiciens à un avenir sans espoir.

La voilà plongée dans le vieux New York. Un monde dangereux régit par des gangs impitoyables et des sociétés secrètes. Un monde où la magie crépite dans l’air. Esta devra gagner la confiance de personnes pour mieux les trahir ensuite, afin de sauver l’avenir. Mais sa mission se révèlera bien plus compliquée qu’elle ne le pensait.

Le style de Lisa Maxwell est fluide, prenant et très immersif. Je me suis plongée avec délectation dans son univers riche, passionnant, à la mythologie intéressante qui remonte à Babylone. Tout cela dans une atmosphère qui vous attire et ne vous lâche pas.

En ce qui concerne la trame, elle est solide. Elle se divise en diverses intrigues qui sont habilement menées et qui s’entremêlent entre alchimie, soif de pouvoir, manipulation et mensonge. L’autrice arrive même à nous surprendre. Le tout est bien rythmé, bien dosé et exploré avec une pointe d’humour.

Du côté des personnages, ils sont fascinants, les mauvais comme les gentils. D’ailleurs, Lisa Maxwell brouille les pistes, et de ce fait, on ne sait pas vraiment qui est qui. La galerie des personnages est très diversifiée, bien développée avec leurs caractères propres, leurs motivations et leurs objectifs. Tout cela nous apportera de nombreuses émotions au cours de notre lecture : de l’amitié, de la romance, mais aussi des déceptions. Quant à Esta, c’est une jeune fille forte, intelligente et qui ne recule devant rien. Toutefois, son côté impulsif lui fera commettre des actes dont elle devra faire face aux conséquences. D’autre part, j’ai beaucoup aimé sa relation avec Harte qui est basée sur le « je t’aime moi non plus ».

Pour conclure :

« L’ars Arcana » est un roman addictif, intense et imprévisible. Un vrai page-turner. Il y a de l’action, des rebondissements et des révélations. Lisa Maxwell nous tient en haleine du début à la fin. J’ai tout aimé : l’ambiance, les protagonistes, l’univers et l’histoire. J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Esta. C’est un coup de cœur !  

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.