La chronique du roman « Un Noël à Covent Garden » de Jules Wake

61mDrwybGOL

Plein d’amis, un job de maquilleuse d’opéra et un fiancé… Noël aurait pu s’annoncer sous les meilleurs auspices pour Tilly, avec marrons chauds et flocons de neige en bonus ! Mais ça, c’était avant que le système informatique bugge. Entre en scène Marcus Walker. LE geek. Aussi fantaisiste qu’un algorithme. Aussi créatif qu’un disque dur. De quoi gâcher sa période préférée de l’année à Tilly la technophobe, qui croit vivre un cauchemar quotidien en travaillant avec Marcus. Pourtant, Marcus n’est peut-être pas le coeur polaire que Tilly imagine. Son fiancé n’est peut-être pas non plus l’homme parfait qu’elle croit connaître. Et s’il suffisait de laisser faire le miracle de Noël pour savourer le plus inattendu et le plus délicieux des réveillons ? …

Il est sorti le 7 novembre 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Tilly a une vie fabuleuse. Elle a des amis géniaux, le job de ses rêves (elle est maquilleuse pour le London Metropolitan Opera Company) et a un fiancé attentionné.

Mais quand elle fait une erreur monumentale à son travail, elle se retrouve avec une mise à l’épreuve sur le dos.

Tilly doit collaborer étroitement avec Marcus Walker, le nouveau directeur informatique. Elle doit l’aider à faire rentrer l’opéra dans le 21e siècle.

Tout cela pourrait être une partie de plaisir, s’il n’était pas si opposé et elle technophobe. D’ailleurs, cette coopération forcée avec Marcus chamboulera sa vie de bien des manières…

Le style de Jules Wake est très agréable et l’on plonge facilement dans cette comédie romantique bien rythmée. Bien qu’elle reste assez convenue, j’ai aimé que cela se passe dans le monde de l’opéra. C’est rafraîchissant et attrayant.

Cette histoire est plus qu’une romance, elle aborde la passion que l’on peut éprouver pour son métier, mais elle aborde également les relations parfois houleuses dans les familles.

On se laisse facilement embarquer dans cette histoire faite de hauts et de bas, avec une pointe de suspense. Tout est bien mené et entrelacé.

Du côté des personnages, principaux comme secondaires, ils sont intéressants, humains et très plaisants pour la plupart. La relation entre Tilly et Marcus prendra du temps pour évoluer, plus ils vont se connaître plus ils vont s’apprécier. Chacun avec leurs traits de caractère apportera quelque chose à l’autre.

Pour conclure :

« Un Noël à Covent Garden » est une romance légère qui égayera vos longues journées d’hiver. Ce fut une belle surprise.  

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.