La chronique du cahier « Je crée… mes décorations de Noël de Lucy Beckett-Bowman

f3826cd0ec53c0791b2a5aba0cbf8edd5b0430a4

Les enfants trouveront dans ce kit 50 feuillets imprimés recto verso et un livret d’instructions. Ils pourront choisir les motifs qu’ils préfèrent pour réaliser douze modèles différents de décorations. Résultat garanti grâce aux instructions de pliage illustrées étape par étape et aux nombreux conseils et astuces.

Il est sorti le 25 octobre 2018 aux Editions Usborne.

Mon avis:

Voici un très joli coffret pour faire ses décorations de fête en attendant le père Noël. Ce kit contient un livre avec des fiches explicatives étape par étape. C’est clair et facile à comprendre. On aime que le degré de difficulté augmente au fil des pages pour avoir de très joli pliage. Par contre, les enfants auront certainement besoin d’aide, mais cela permet de passer un agréable moment en famille.

Vous trouverez douze modèles pour décoré vos vitres, les tables, le sapin et autres guirlandes…

Le kit contient cinquante feuillets aux imprimés de Noël et aux motifs variés.

De plus, on apprécie qu’il ne faille que des ciseaux de la colle, du ruban adhésif et de la ficelle pour faire toutes ces jolies décorations.

En bref, les Éditions Usborne nous offrent un coffret parfait pour préparer les fêtes de fin d’année en famille, c’est ludique et joyeux. C’est un coup de cœur de la famille !

Publicités

La chronique du roman « Un cow-boy perdu dans les Highlands » de Karen Ranney

61uDzPBt1lL

Propriétaire d’un ranch au Texas, Connor McCraight ne s’attendait pas à devenir le nouveau duc de Lothian. Mais, noblesse oblige, le voilà qui débarque dans cette Ecosse glaciale balayée par le blizzard. Son projet ? Vendre au plus vite le domaine et retourner en Amérique. A Bealadair, les moeurs locales ont de quoi dérouter un cow-boy, et les habitants sont aussi accueillants que le climat. Il existe toutefois une exception : Elsbeth, la pupille du défunt duc, que les McCraight considèrent comme une domestique. Que faire ? Car la beauté brune de la jeune femme a tôt fait d’enflammer Connor et de retarder ses projets…

Il est sorti le 5 septembre 2018 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:
Écosse, début de l’année 1869. Connor McCraight, un rancher Texan, a appris il y a peu qu’il avait de la famille en Ecosse. Son oncle est mort sans héritier et Connor devient ainsi le quatorzième duc de Lothian et Laird du clan McCraight. Toutefois, Connor n’est pas enchanté par ces titres et se rend à Bealadair à contre coeur, voulant régler au plus vite cette histoire afin de retourner en Amérique. C’est sans compter sur sa tante qui veut contrarier ses plans, et son attirance pour Elsbeth Carow, qui était la pupille de son oncle.

Le titre et le résumé m’ont tentée avant même la sortie du roman, mais une fois dans ma PAL j’ai découvert pas mal de critiques négatives. Du coup, j’ai commencé ma lecture avec un peu d’appréhension. Toutefois, j’ai quand même bien aimé ma lecture. 
L’auteure nous offre une romance que je qualifierai de prudente, qui avance doucement, avec peu de scènes charnelles. On assiste à une sorte de jeu du chat et de la souris, certes un peu plat, mais pas dénué de charme. La relation entre nos deux héros n’est pas convainquante à 100%, mais les intrigues autour d’eux sont intéressantes et m’ont poussée à tourner les pages. 

Une fois ma lecture terminée j’ai appris que « Un cow boy perdu dans les Highlands » est en fait le troisième tome de la saga. Cela ne m’a nullement dérangée pendant ma lecture et ce tome peut se lire independament des autres sans problème.

Elsbeth Carow était la pupille de Gavin McCraight depuis la mort de ses parents lorsqu’elle était âgée de huit ans. Depuis sa mort, elle a pris en charge la fonction de gouvernante et d’intendante du domaine. Très appréciée des domestiques et indispensable à la bonne marche de Bealadair, elle est pourtant dénigrée par la famille McCraight. Elsbeth est une jeune femme courageuse mais trop effacée. 

Quant à Connor McCraight, c’est un personnage agréable à suivre, même si j’aurai aimé un peu plus de pep’s au niveau de son caractère (c’est un cow boy quand même! ). C’est un homme bien qui tire sa fierté du travail et a du mal à concevoir ces histoires de titres et d’héritage, alors que les nobles ne font rien pour les mériter. Il admire Elsbeth et se sent fasciné par elle.

En conclusion, « Un cow boy perdu dans les Highlands » a été une bonne surprise. Vu les critiques négatives et mitigées, j’avais peur de m’ennuyer, mais cela n’a pas été le cas. Ce n’est certes pas un coup de cœur, mais j’ai bien apprécié ma lecture. Les intrigues autour du duo de personnages m’ont beaucoup plu, de même que l’ambiance écossaise du roman. 

Ecrit par Noémie

Bilan lecture du mois de novembre 2018…

214_32_012114

Hello tout le monde !

Voici le bilan de lecture du mois de novembre. Ce fut un mois assez riche en lecture en tout genre, dans l’ensemble ce fût toutes des bonnes lectures. 

Autrement, j’ai lu 5 one shot, j’ai continué 6 séries et j’en ai commencé 0. Et,  j’ai enfin réussi mon défis personnel j’ai terminé 3 sagas, pourvu que cela dure.

Niveau chroniques, on en parle même plus…

J’ai lu 11 livres soit 4017 pages

En détail:

Kate Daniels, tome 4 : Blessure magique de Ilona Andrews, j’ai adoré ! 5/5 ❤

 – Le plaisir de te détester de Emilie Million, une très bonne surprise. la chronique est sur le blog. 4/5

Beautiful de Christina Lauren, un tome qui clos parfaitement la saga. 4/5

Ego Maniac de Vi Keeland, une romance sexy, tendre et pleine d’humour. 4/5

Covenant, tome 3 : Eveil de Jennifer L. Armentrout, j’ai adoré ce tome. 4.5/5 ❤ La chronique est sur le blog.

Licorne Power de Caitlin Doyle et Laura Korzon, un petit livre bien fun! 4/5 La chronique est sur le blog.

La surprise de Noël de Debbie Macomber, une petite romance de noël parfaite pour les fêtes. 4/5 La chronique est sur le blog.

Douces nuits de Ros Clarke et Faye Robertson, un livre avec deux courte histoire assez sympathique. 3.5/5

Grisha, tome 3 : L’oiseau de feu de Leigh Bardugo, j’ai beaucoup aimé cette saga. 4/5 Chronique à venir…

L’empire des tempêtes, tome 2 : Bane & Shadow de Jon Skovron, coup de coeur pour ce second tome. J »adore cette saga 5/5 ❤

Clair de lune à Manhattan de Sarah Morgan, une belle romance avec l’ambiance des fêtes de fin d’année. 4/5 Chronique à venir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La chronique du livre « Licorne Power » de Caitlin Doyle et Laura Korzon

71foCniHFPL
Envie d’une pincée de magie dans votre vie ? d’un arc-en-ciel de bonheur  ? de paillettes d’amour  ?
Ne cherchez plus, les licornes sont là pour vous  ! Grâce à ce livre, devenez incollables sur ces extraordinaires créatures. Depuis quand les licornes existent-elles ? Quelle est l’origine du mythe ? Quelle place occupent-elles dans la littérature, les arts, les sciences et la culture populaire ? Comment se fabriquer un sublime serre-tête licorne ? Quels sont les ingrédients du fameux rainbow cake ? Comment utiliser le pouvoir bienfaisant des licornes sur votre santé ? Autant de secrets que nous vous livrons sur plus de 200 pages illustrées qui raviront aussi bien les experts que les novices.
 
Soyez toujours vous-même…
sauf si vous pouvez être une licorne.
Dans ce cas, soyez toujours une licorne !
Il est sorti le 7 novembre 2018 aux Editions harlequin, Colletion &H.
Mon avis:

Voici un joli petit livre sur ces créatures fantastiques qui défient le temps : les licornes.

Ces animaux véhiculent joie et optimisme. Au fil des pages, Caitlin Doyle nous fera ou refera découvrir l’histoire de la licorne à travers les âges, de 400 av J.C à nos jours. On passera d’anecdotes historiques, à la mythologie, à la science, en passant par la culture populaire. C’est assez passionnant, d’autant plus qu’à certains moments c’était instructif. On s’aperçoit vite que l’on ne connaît pas tout sur les licornes.

De plus, ce petit livre offre une partie travaux manuels et des recettes arc-en-ciel très sympathiques. Un petit plus vraiment pas désagréable du tout. Le tout est accompagné de textes courts avec différentes formes et tailles de polices, sur fond de pages très licornesques. Les illustrations de Laura Korzon sont pleines de pep’s et son coup de crayon est dans l’air du temps. Tout cela rend le livre très attrayant.

Pour conclure :

« Licorne Power » est un petit guide enchanteur, fun et délicieux qui nous permet de redécouvrir cet animal mystérieux à travers le monde et les différentes cultures. C’est à la fois doux et acidulé, et cela plaira autant aux grands qu’aux petits.

Bonne lecture !

La chronique du roman « La surprise de Noël » de Debbie Macomber.

81gpP6I1SxL
Noël, la neige, les illuminations, les chocolats chauds au coin du feu… une invitation à l’amour ? Pas pour Merry. En ce moment, c’est même le cadet de ses soucis. Entre une famille très (trop ?) présente, les préparations de cette fête qu’elle adore et un patron exigeant (autoritaire ?), elle n’a pas le temps de chercher l’âme soeur. Alors, quand sa mère et son frère lui créent un profil sur un site de rencontre, c’en est trop : elle entre dans une colère folle ! Mais bientôt, malgré elle, Merry se laisse prendre au jeu. Surtout quand elle fait la connaissance d’un charmant inconnu, un homme qui partage ses goûts et centres d’intérêt… Et si c’était lui, enfin, l’homme idéal ? Hélas, celui qui se présente au café où ils se sont donné rendez-vous est bien le dernier qu’elle aurait imaginé pour le rôle…

Il est sorti le 13 novembre 2018 aux Editions Charlestone, Collection Diva.

Mon avis:

Merry travaille en intérim pour Matterson Consulting sur un énorme projet qui doit être bouclé avant le 25 décembre. Elle a accepté ce travail pendant 1 an, qui se termine au jour de l’an, pour financer la fin de ses études.

À 24 ans, Merry a beaucoup d’obligations familiales, entre la maladie invalidante de sa mère, les petits soucis de son frère et son job contraignant. De ce fait, Merry a laissé de côté sa vie sociale. Alors à son insu, sa famille bien intentionnée lui crée un profil sur un site de rencontres. Bientôt, Merry se laisse prendre au jeu, surtout avec cet homme qui semble être le prince charmant. Mais lorsque Merry se prépare à le rencontrer, elle ne peut s’y résoudre…

J’ai beaucoup aimé cette petite romance doudou sur fond de fêtes de fin d’année. Le style de Debbie Macomber est très agréable et prenant. On plonge facilement dans son histoire. Cette dernière est assez convenue et sans surprise, mais elle est bien menée et pleine de bons sentiments. En ce qui concerne les protagonistes, ils sont humains avec leurs joies et leurs peines.

Merry est lumineuse, elle adore les fêtes et elle est entourée d’une famille aimante et chaleureuse.

Quant à Jayson, c’est un bourreau de travail et le vice-président de l’entreprise où travaille Merry. Ce n’est pas un spoiler, on le sait au tout début. Il est austère et fermé, et fait tout dans les règles. Mais au contact de Merry nous allons voir ce Scrooge se transformer. Leur relation est belle et j’ai aimé la façon dont elle a évolué. De plus, comme nous avons le double point de vue, cela nous permet de bien tout comprendre de leurs sentiments et de leurs actions.

Pour conclure :

« La surprise de Noël » est une jolie romance de Noël légère et divertissante. Et bien qu’elle soit cousue de fil blanc, c’est un vrai plaisir de suivre l’histoire de Merry et Jayson. C’est une lecture parfaite pour les amoureuses (x) du genre.