Dans ma boîte aux lettres…#167

surprise_by_ocularfracture-d3hwm5n

Voici les livres reçus ces derniers temps dans ma boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. 

Passons aux acquisitions papier et ebook de cette semaine :

Et vous quelles acquisitions cette semaine ?

Mon avis sur « Black Wings, T4 : Black Lament » de Christina Henry

81uWcaTFVNLLa mort dans l’âme…

Anéantie par la mort de Gabriel, Maddy retrouve espoir en découvrant qu’elle est enceinte. Mais sa joie est de courte durée : son grand-père veut s’emparer de l’enfant pour détenir le pouvoir de ses deux lignées. Maddy est prête à tout pour l’en empêcher, mais que peut faire une Agente de la mort contre Lucifer lui-même ? Et lorsque l’Agence commence à interférer dans ses missions, Maddy soupçonne qu’elle est sur le point de se faire renvoyer. Ils devraient pourtant savoir qu’elle n’est pas du genre à renoncer sans se battre…

Il est sorti le 23 octobre 2019 aux Editions Milady.

Mon avis :

Dans ce tome, nous reprenons là où « Black Howl » s’est arrêté. Maddy essaye de faire son deuil, mais la vie en a décidé autrement, car sa tête est mise à prix suite au meurtre de la reine du monde de la faerie. Elle devra faire face à de nombreuses tentatives d’assassinat. Heureusement, elle pourra compter sur le soutien de ses nombreux amis et même sur celui de Nathaniel, que Lucifer lui a imposé pour la protéger.

Bien sûr, cela va conduire à une avalanche de problèmes, de jeux politiques, de conspiration, tout en traquant Azazel pour venger la mort de Gabriel.

Je dois dire que j’ai beaucoup aimé de tome. Christina Henry m’a captivée du début à la fin. On plonge dans l’action directement, même si la phase de deuil n’a pas été mise de côté. Il y a de l’émotion, l’autrice a bien géré. Même si ce tome est un peu plus sombre et triste, on retrouve tout de même l’humour grâce Beezle.

Christina Henry continue de développer son monde, notamment celui de la faerie, de nouveaux personnages (« connus ») font leur apparition pour notre plus grand plaisir.

D’autre part, les caractères continuent d’évoluer, mais le plus grand changement vient de Maddy. Maddy devint de plus en plus forte et elle découvre et nourrit une obscurité en elle-même qui inquiète un peu ses proches. Elle prendra également des décisions qu’elle n’aurait jamais prises par le passé.

Pour conclure :

« Black Lament » ne m’a pas déçue, bien au contraire. On amorce un virage avec cet opus, des questions sont résolues et d’autres sont encore en suspend. Christina Henry a réussi à me surprendre et j’ai hâte de découvrir les prochaines aventures de Maddy. Un petit coup de cœur, vivement la suite !

Dans ma boîte aux lettres…#166

surprise_by_ocularfracture-d3hwm5n

Voici les livres reçus ces derniers temps dans ma boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. On est clairement sous le signe des romance de noël !

Passons aux acquisitions papier et ebook de cette semaine :

Et vous quelles acquisitions cette semaine ?

L’avis de Noémie sur « Avec des Si et des Peut-être » de Carène Ponte

71BXGahM1jLProfesseur de français, Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), aime Flaubert (ses élèves plutôt Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres c’est déjà bien) et aller chez le dentiste (sa sœur, pour papoter).
Elle croit aux signes et aux messages de l’univers. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de se demander :  » Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela ? « 
En bonne prof, Maxine aime le conditionnel…
Mais à trop réfléchir  » avec des si et des peut-être « , ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ? Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Il est sorti le 2 mai 2019 aux Editions Pocket.

Avis:

Maxine, prof de français dans un lycée depuis six ans, a la fâcheuse manie de se demander « Et si ? », c’est plus fort qu’elle. Un soir, notre héroïne écoute son émision de radio préférée où un auteur est invité et présente son livre « Avec des si et des peut-être » dans lequel son héroïne peut vivre une vie alternative pendant un mois. Le lendemain, Maxine se réveille dans sa peau, mais dans la vie d’une autre : une présentatrice radio, mariée, physiquement un peu différente, des proches qui ont changé… Mais Maxine a-t-elle vraiment gagné au change ?

J’aime beaucoup Carène Ponte, que j’ai découverte grâce à son roman « Tu as promis que tu vivrais pour moi ». J’étais donc ravie de découvrir un autre roman de cette auteure.

A travers son héroïne, Carène Ponte nous rappelle qu’il ne faut pas forcément toujours repenser à ses actes, à ses choix, et surtout ne pas oublier de vivre le moment présent au lieu du conditionnel. J’ai un caractère complètement à l’opposé de Maxine, je préfère regarder en avant et assumer les choix du passé, plutôt que de me demander ce qui se serai passé si j’avais fait tel ou tel choix. En revanche je suis de nature à peser le pour et le contre, bien en amont, de chaque décision. J’ai beaucoup aimé voir l’évolution de Maxine, ainsi que ses prises de conscience.

Maxine est un personnage qui m’a fait sourire. Elle est également pétillante, dynamique, fraîche, naturelle… Quant aux trois copines de Maxine, elles sont très différentes les unes des autres et rigolotes. Elles forment une partie importante de galerie de personnages secondaires hétéroclites, mais nous avons également quelques autres qui valent le détour, comme la grand-mère de Maxine par exemple.

Pour conclure, j’ai passé un moment très sympa en compagnie de Maxine. Ce n’est pas un coup de coeur, mais c’est un livre que je vous recommande. « Avec des si et des peut-être » est un roman parfois triste, mais il est plein d’amour et saupoudré d’une bonne dose d’humour. En somme, c’est un roman feel-good réussi !

L’avis de Noémie sur « Lord John : Une affaire privée « de Diana Gabaldon

71fr-cIW+NL

Londres, 1757 Un matin de juin, Lord John Grey émerge de son club de gentlemen, le Beefsteak, l’esprit tourmenté. Aristocrate à la lignée impeccable et officier supérieur de l’armée de Sa Majesté, il vient d’être témoin d’un fait bouleversant dont les implications pourraient détruire sa famille. Ses efforts pour éviter le scandale sont toutefois interrompus par une affaire plus urgente encore : la Couronne le charge d’enquêter sur le meurtre brutal d’un camarade d’armes soupçonné d’espionnage. Contraint de poursuivre ses recherches tout en s’occupant de ses obligations familiales, le major Grey se trouve malgré lui pris au piège d’un intrigant jeu de trahison…

Il est sorti le 19 janvier 2019 aux Editions J’ai Lu.

Avis :

Je dirais que, chronologiquement parlant, cette histoire se situe entre les tomes 2 et 3 de la saga « Outlander ». C’est intéressant de le savoir car on revient sur des faits qui se sont déroulés à ce moment là. J’ai retrouvé avec un IMMENSE plaisir la plume de Diana Gabaldon qui nous fait suivre un autre personnage que notre duo préféré Jamie et Claire.

L’enquête menée par Lord John est très prenante, Diana Gabaldon nous offrant une intrigue qui m’a passionnée. Il y a certes quelques facilités scénaristiques, mais cela ne m’a pas vraiment dérangée.

Le contexte politique est hyper intéressant : l’Angleterre et la France se disputent pour asseoir leur suprématie sur les trois continents. Dans « Outlander » nous avons surtout le point de vue écossais des évènements (à travers les yeux de Jamie et autres personnages) du coup c’est sympa de voir un peu les choses à travers le regard d’un anglais (Claire est anglaise, j’en conviens, mais elle n’est pas du tout de la même époque alors c’est encore différent).

Lord John est un personnage que j’adore et j’ai été ravie de lire une histoire qui fait de lui le personnage principal. C’est un homme complexe, intelligent, courageux, attachant, doté d’un grand sens de l’honneur. Son homoséxualité cachée, impossible à assumer (sous peine d’être emprisonné voir pendu), fait de Lord John un personnage qu’on a envie de protéger du monde extérieur et des gens potentiellement mal intentionnés.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce spin-off de la série « Outlander ». Je pense que pour les fans de la saga, c’est un vrai plus. En revanche, pour ceux qui ne connaissent pas, l’intrigue peut facilement tomber à plat. Etant donné que j’ai lus tous les tomes de la saga « Outlander », je me réjouis de pouvoir lire d’autres récits de l’auteure pour tempérer mon impatience. Lord John est un bon compagnon pour patienter 😉