« Les Cavaliers de l’Apocalypse, T2: Famine » de Larissa Ione

Capture1

La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du Bien ou au contraire embrasser leur destinée et déchaîner l’enfer sur Terre. L’amour est une émotion défendue à l’immortelle Limos. Promise à Satan, celle qui deviendra Famine si elle se range aux côtés du mal, est terri ée par la réaction de ses frères s’ils apprennent la trahison qu’elle a commise des siècles auparavant. La cavalière se retrouve seule face à ses démons lorsque l’enfer engloutit Arik Wagner. En effet, ce militaire humain a eu le culot de l’embrasser… et d’éveiller son désir. Une tentation qui risque de déclencher l’Apocalypse si Limos décide d’y céder.

Il sort le 23 janvier 2015 aux Editions Milady, 8.20€.

« Minuit, T12: Le Désir ténébreux » de Lara Adrian

Capture

Machine à tuer insensible, Nathan exécute chaque mission de l’Ordre avec une précision chirurgicale. Jusqu’au jour où une traque le mène à Jordana. Une jeune femme qu’il n’a nul droit de convoiter car promise à un autre. Pourtant aucun des deux ne peut oublier le baiser torride qu’ils échangent dans un moment d’abandon. Et Jordana est bien déterminée à découvrir l’homme qui se cache derrière le guerrier. Une quête qui va remettre en question tout ce qu’elle sait sur son passé et la projeter dans un monde où le moindre écart peut leur coûter la vie à tous deux.

Il sort le 20 février 2015 aux Editions Milady, 8.20€.

« Vampire Nation, T1: Riker » de Larissa Ione

Capture

Nicole Martin n’avait que huit ans quand les esclaves vampires se sont rebellés. À présent, elle consacre sa vie à débarrasser la planète de leur engeance maudite. Riker, un vampire renégat, brûle de venger les siens asservis par la famille de Nicole. Pourtant enlever la jeune femme ne tourne pas exactement comme il l’avait prévu. Les deux ennemis jurés se découvrent une attirance mutuelle. La haine devient obsession, désir… peut-être même rédemption. Mais Riker pourra-t-il dompter cette fougueuse jeune femme qui pourrait l’anéantir ainsi que toute son espèce ?

Il sort le 20 février 2015 aux Editions Milady.

« Les Gardiens de l’Éternité, T11 : Roke » de Alexandra Ivy

Capture

Roke est sensuel, brut, et il aime avoir le contrôle de la situation. Chose qui lui échappe depuis que Sally est entrée dans sa vie. D’un sort, l’adorable sorcière l’a forcé à s’unir à elle. Et même si elle clame qu’il s’agit d’une erreur, elle ne parvient pas à rompre le charme. Pour cela, elle a besoin de retrouver son père, un démon. Mais avec Roke la suivant comme son ombre, la tâche est loin d’être aisée. Surtout lorsqu’ils cèdent tous deux au désir et s’abandonnent avec férocité dans les bras l’un de l’autre…

Il sort le 23 janvier 2015 aux Editions Milady, 8.20€.

La chronique du roman « Les anges renégats, Tome 1 : Une note de pourpre » de Sylvia Day

10687468_852677788098305_5712168783204951576_o

A l’aube d’une vie nouvelle en Californie, Lindsay Gibson rencontre à l’aéroport de Phoenix un ténébreux inconnu : Adrian Mitchell, riche amateur d’avions. Entre eux, l’attraction est indéniable, fatale. Si Lindsay croit à une attirance exclusivement charnelle, la vérité réside pourtant dans le passé lorsque, bien longtemps auparavant, elle s’appelait Shadoe… Après deux cents ans d’une séparation insoutenable, le Séraphin Adrian jubile. Il a retrouvé son âme soeur. Et à l’heure où gronde la révolte du peuple lycan, il se jure de la protéger de Syre, son père, le chef des vampires…

Il est sorti le 15 octobre 2014 aux Editions J’ai lu, 8€.

Mon avis:

J’avoue que c’était avec beaucoup d’appréhension que je me suis lancée dans le roman, car mes dernières expériences avec l’auteure ont viré au cauchemar. On se rappelle le douloureux « Envoûtement ».

Et bien, Sylvia Day m’a surprise dans le bon sens. L’univers est complexe et bien expliqué. J’ai aimé son mélange d’anges, de loups-garous et de vampires qui se rejoignent par leur création. Le folklore est assez original. L’intrigue est très bien menée, on ne s’ennuie pas une seconde et la romance est quasi parfaite. Et, ô plus important, il y a peu de scènes de sexe et elles ne sont même pas cru !

Quant aux protagonistes, ils sont attrayants et plaisants. Adrian est un être alpha dans le clan des Séraphins, ils sont là pour faire respecter les règles. Mais lorsque Lindsay débarque dans sa vie, ces dernières vont être plus que difficiles à être honoré. Adrian, sera-t-il prêt à tout perdre pour vivre cet amour interdit ?

Pour ce qui est de Lindsay, c’est un personnage fort et déterminé. Elle nous réserve de bonnes surprises. J’ai beaucoup apprécié aussi Elijah, le garde lycan de Adrian. J’ai hâte de découvrir son histoire.

En Bref, c’est une réussite ! Un beau mélange de romance, de suspense et de complot ! Vivement la suite, car tout ne fait que commencer.

Le tome 2 sort le 18 février 2015.

Critique sur le livre « La Communaute du Sud: Que Sont-Ils Devenus ? » de Charlaine Harris

61YTmtVsmgL

L’auteure revient sur les personnages principaux de«La communauté du Sud»et explique ce qu’ils sont devenus depuis le dernier opus de la série.

Il sort le 22 octobre 2014 aux Editions J’ai lu, 8.90€.

Mon avis:

La communauté du sud : Que sont-ils devenus ? par Charlaine Harris sort aujourd’hui !

J’avoue que le livre est cher pour ce qu’il est. C’est une liste alphabétique des personnes que nous avons croisées tout au long de la saga. J’avoue que je ne me rappelais même pas certains. Il y a quelques lignes pour nous expliquer ce qu’ils sont devenus. Il n’y a rien de réellement transcendant. J’avoue que je m’attendais à mieux, un peu plus romancé. Ça se lit en 30 minutes. Un livre franchement pas indispensable, à part pour les fans de la saga qui veulent avoir tous les livres en leur possession pour la collection.

7391266

La chronique du roman « Emergency, t2: Baiser nocturne » de Cassie Alexander

couv73343384

« Après une petite parenthèse vampirique, j’ai pu reprendre du service au Y4. Le jour où un vieil homme s’est fait renverser devant l’hôpital, je me suis précipitée pour lui porter secours, ce qui, jusque-là, entre dans mes prérogatives d’infirmière. Ce n’est que lorsque mon patient a commencé à se couvrir de fourrure que j’ai compris que quelque chose clochait : la victime est un loup-garou, et pas n’importe lequel ! S’il ne s’en sort pas, il n’est pas impossible que je me retrouve une fois de plus dans le pétrin… »

Il est sorti le 27 août 2014 aux Editions J’ai lu, 8.90€.

Mon avis:

Nous voici de retour dans une aventure de l’infirmière Edie Spence qui suite à un chantage s’est retrouvée dans le service Y4 qui s’occupe des êtres paranormaux. Une fois de plus, elle se tombera dans un tas d’ennui ou se mélange querelle intestine entre vampires, une guerre de pouvoir entre garous, et ses problèmes de cœur et familiaux.

Autant vous dire que sa vie est loin d’être de tout repos…

Le style de Cassie Alexander est simple et agréable accompagné d’un rythme régulier, même si certains passages sont fatiguant et le peu de scène d’action trop rapide.

Pour ce qui est de l’univers, il est égal au premier tome. Le monde hospitalier demeure restreint. On n’aperçoit quasi rien de sa fonctionnalité et de ce qu’il s’y passe. Et, à mon grand regret les Ombres ne sont pas plus exploité voir quasi absente… Aucune grande révélation.

Toutefois, on en apprend plus sur la société des loups-garous, sur leurs lois et leurs origines. C’est assez sympathique.

Pour ce qui est de l’intrigue, elle est maladroitement menée. Elle est décousue, manque de détail et ça part dans tous les sens. De plus, je trouve dommage cette surenchère de catastrophe. Quant à la scène de sexe, elle est sortie de nulle part. On dirait qu’elle est là, car il en fallait une… ça n’a ni queue ni tête.

Du côté des protagonistes, ils sont plaisants, mais peu développés. On retrouve tous ceux du premier opus, plus des nouveaux, notamment les loups-garous. Quant au grand-père allemand que j’avais bien apprécié dans le premier tome, c’est devenu du grand n’importe quoi, c’est abracadabrant.

Quant à notre héroïne, je dirais qu’elle est presque égale à elle même. Elle demeure le paillasson de tout le monde, elle reste faible de caractère, bien que parfois elle se rebelle doucement.

D’autre part, je l’ai trouvé très énervante sur son apitoiement sur sa séparation avec son zombie. Ce n’est pas crédible cet acharnement à se lamenter. Edie prend toujours les mauvaises décisions et n’apprend pas de ses erreurs passées.

Pour conclure :

« Baiser nocturne » est un second opus où les défauts, déjà remarquer dans « Morsure nocturne », sont toujours présents. Les personnages sont fades, l’histoire brouillonne et mal exploitée.

En bref, ce fut encore une déception, c’est une lecture pas inoubliable, à voir si je continuerais la saga…

« Risa Jones, T6 : Eclats de Tenebres » de Keri Arthur

Capture

La deuxième clé de l’Enfer est perdue. Les hordes démoniaques sont sur le point d’envahir le monde. Tout espoir semble perdu pour Risa Jones, mi-louve mi-Aedh, chargée d’empêcher les portes de s’ouvrir. Prise entre deux feux, Risa doit satisfaire les exigences de son père et celles du Conseil des Vampires si elle veut sauver ses amis et sa peau. Mais pour contenter ces derniers, elle va devoir trouver le moyen d’assassiner Madeline Hunter, vampire millénaire et fourbe à la tête du Directoire, sans perdre de vue la quête des clés !

Il sort le 24 octobre 2014 aux Editions Milady, 8.20€.

« Psi-Changeling, T10 : le Baiser du Loup » de Singh Nalini

Capture
Depuis qu’elle a fui le PsiNet et intégré la meute SnowDancer, Sienna Lauren n’a qu’une faiblesse : Hawke. Depuis qu’il a perdu son âme sœur, le dangereux Alpha vit en reclus afin de ne blesser personne. Mais Sienna éveille en lui un désir primal qui risque de déchaîner la sauvagerie de son loup. La jeune femme est cependant loin d’être aussi fragile qu’il le croit. Lorsqu’un ennemi mortel frappe la meute, elle est contrainte de révéler son plus terrible secret afin de sauver ce qu’elle a de plus cher au monde : son foyer et l’Alpha qui en est le cœur.

Il sort le 24 octobre 2014 aux Editions Milady, 8.70€.