Entretien avec l’auteur Westley D. Northman !

Capture

Westley D. Northman, auteur de la saga « Mémoires du Dernier Cycle » & « La Force Humaine »à paraître aux Editions Valentina, a eu la gentillesse de répondre aux questions de True Blood addict.

 

 


1/ Est-ce que tu peux te présenter rapidement pour les lecteurs potentiels qui ne te connaîtraient pas encore ?  

 

Je m’appelle Westley D. Northman, et je suis l’auteur des Mémoires du Dernier Cycle, une saga fantastique composée de plusieurs tomes racontant les mémoires de trois femmes de mon univers.
J’ai 22 ans et j’habite dans la ville rose, Toulouse. Je suis un grand passionné de littérature et d’écriture et je suis avant tout une âme torturée, amoureux des mots.

 

2/ Comment est née chez toi l’envie d’écrire un roman?  

 

J’ai vécu dans ma vie quelques traumatismes qui m’ont obligé à me replier sur moi-même. J’étais ado, mal dans ma peau et j’étais grand fan d’Harry Potter. Dans ma famille, les livres n’étaient pas une priorité et ce n’était pas vraiment une dépense que nous avions l’habitude de faire. Alors j’ai commencé à écrire. J’ai posé sur papiers des histoires que je voulais lire, j’ai voulu exorciser mes démons vers l’âge de 17 ans… date à laquelle j’ai commencé à imaginer un petit monde qui me suit depuis.
J’écrivais en cachette en cours. De temps en temps, des amis du lycée me parlent et on se rappelle les bouquins que je lisais en cachette et les textes que j’écrivais tout au fond de la classe.
Mais c’est quelques années plus tard que j’ai réellement commencé à écrire. Avec Selena.

 

 

3/ Qu’est-ce qui t’a décidée à sauter le pas d’être publiée ?  

 

Et bien en fait, j’ai d’abord tenté l’auto-édition. Lorsque je suis entré sur la blogosphère et que je racontais que j’avais écris un premier bouquin, j’étais en plein dans la phase de beta lecture. Je venais de recevoir tous les manuscrits de la part de mes betas et j’avais beaucoup de boulot. Mais c’est ma passion alors j’en suis venu à bout. Lorsque « mes premiers fans » sur facebook l’ont appris, elles ont voulu en savoir plus. Alors j’ai réfléchi à l’auto édition… et ce fut un succès. Bien sûr, il restait des fautes, c’est dommage mais c’est le jeu. Aujourd’hui, je tente ma chance aux Editions Valentina afin de faire lire l’intégralité de la saga.

 

 

4/ Comment s’est passée la recherche d’un éditeur ?  

 

J’ai donc été en auto édition. Puis, on m’a conseillé de passer chez Sharon Kena. Malgré la gentillesse de l’éditrice, j’ai décidé de me lancer en solo dans la maison d’édition que je montais en même temps avec des amis. Alors me voilà chez les Editions Valentina avec la double casquette… mais je vis mon rêve, être auteur et éditeur.

 

 

5/ Parle-nous de ton  livre. De son univers, de ses personnages. 

 

Alors, pour mon univers, je me flatte de l’avoir complexifié au fur et à mesure des années… et il évolue toujours à l’heure actuelle, devenant plus dense, plus intéressant encore.
Il s’agit de notre monde. Une seule chose diffère pourtant, la barrière linguistique n’existe pas.

 

Ma saga s’intitule « Les Mémoires du Dernier Cycle » pour une bonne raison. Chaque roman représente les mémoires d’une des femmes de mon univers. Les deux premiers sont les mémoires de Selena Rosa, une jeune femme d’une vingtaine d’années qui découvre à la mort de sa mère que toute sa vie est construite sur un mensonge. Alors elle va entreprendre une quête, une quête d’identité. Dans son chemin, elle découvrira le monde qui coexiste avec le nôtre, celui des créatures surnaturelles.
Selena est à demi sorcière et à demi vampire. Elle est le fruit d’une très ancienne prophétie que l’on ne comprendra réellement qu’à la toute fin de la saga.

 

Ensuite, nous avons Raïza Bellica, il s’agit de la représentante des sorcières. C’est la meilleure amie de Selena et dans le tome 3, nous la retrouvons 15 ans après la fin du second tome. D’autres créatures vont se mêler à l’histoire et le lecteur découvrira encore d’autres facettes de mon univers.

 

Enfin, le quatrième tome nous permettra de voyager dans 2000 ans d’existence avec Isabel, la reine vampire de ma saga. Nous découvrirons les secrets de sa vie, nous verrons la rencontre avec les personnages de la saga sous son propre regard et nous comprendrons tout ce qui nous a échappé sur cette reine. Dans ce roman, nous découvrirons au passage le Codex… La Bible des Vampires.

 

Et nous terminerons avec un cinquième et ultime tome…. sur lequel je ne donnerais aucune  information, si ce n’est qu’il devrait terminer la saga en beauté… et sans question en suspend.

 

Ma saga traite beaucoup du sujet de la Mort… car c’est quelque chose de très important dans ma vie.

 

6/ As-tu de nouveaux projets en ce moment?  

 

Oh mon esprit foisonne de projets. Je vais commencer le tome 3 des Mémoires du Dernier Cycle tout en écrivant un roman sur les fantômes dont la fin promet d’être la plus incroyable que j’écrirais dans toute ma carrière d’auteur.
J’ai aussi un projet de saga fantasy que je ne suis malheureusement pas encore prêt à écrire. Et quelques autre One-Shot qui me trottent dans la tête depuis quelques mois/années.

 

 

7/ Pourquoi avoir choisi ce genre ? 

 

J’ai choisi le fantastique, la bit-lit parce que je suis friand de ce genre là en tant que lecteur et parce que mon imaginaire ne demande que ça.

 

8/ Pour tes écrits, où cherches-tu ton inspiration ?  

 

Dans la musique principalement et dans mon passé. Ecrire est pour moi le SEUL moyen d’exorciser toutes les douleurs qui me vrillent à l’intérieur. Alors j’écris, c’est pour cela que le sujet de la mort est omniprésent dans mes écrits. Parce que c’est comme voir la trotteuse s’approcher du chiffre 12 sur une horloge, quoi qu’on fasse elle y parviendra. On a beau retirer les piles, ca n’empêchera pas la minute d’arriver…. Même si on ne le voit pas.
La mort est pour moi la même chose, on ne la voit pas arriver, mais on sait qu’elle est là. C’est pour cela que j’en fais tant baver à mes personnages.
Sinon, cela me vient de la musique. Je rêve peu, donc je ne peux pas prétendre que cela vient de là. Mes inspirations me viennent aussi des mythes que je lis sur la toile, de bouquins mythologiques que j’ai, ou de passions telles que l’histoire ou les vampires.

 

 

 

9/ En tant qu’auteur, tu aurais aimé écrire quel roman ? 

 

En tant qu’auteur j’aurais adoré être celui qui a écrit la saga « Harry Potter » ! Je dois TOUT à cette femme, je lui dois d’être encore ici, sain d’esprit à répondre à cette interview, je lui dois ma passion des mots, ma passion de la lecture et de l’écriture. Je lui dois aussi ma facilité à rêver.

 

 

10/ Et celui que tu n’aurais pas aimé écrire ?

 

Il n’y a pas de romans que je n’aurais pas aimé écrire. Je ne les ai pas tous aimé bien sûr. Mais je respecte le travail des auteurs. Pour eux, leur roman représente tout. Et moi, je n’aimerais pas qu’on réponde à cette question par « Selena Rosa » …. 😉 ce serait bête hein ? :p
Ceci dit, j’ai une longue liste de romans que je n’ai pas aimés…. Je pourrais m’étendre, mais ce n’est pas le but.

 

 

11/ D’ailleurs, es-tu en premier lieu un lecteur ou as-tu toujours été auteur ?  

 

J’ai commencé à lire et à écrire en même temps. Avant mes 17 ans, je ne lisais quasiment pas. J’ai donc découvert ma passion avec Harry Potter et j’ai découvert mon envie d’écrire après ça. Je dirais que je suis 50% auteur 50% lecteur. Je n’arrive pas à séparer les deux. Je trouve du plaisir autant avec l’un qu’avec l’autre.

 

 

12/ Quel(s) conseil(s) voudrais-tu donner aux auteurs débutants ?  

 

Je leur dirais de ne pas penser à la publication au moment de l’écriture. J’ai vu sur facebook depuis quelques temps que beaucoup se mettait à écrire (et c’est génial !) mais dans les statuts on peut toujours voir qu’il est question de « publier ».
Ce rêve et cet objectif sont nobles et je leur souhaite d’y arriver. Mais je pense qu’écrire c’est d’abord écrire pour soi. Il ne faut pas écrire pour se dire « je vais publier ce roman », mais plutôt « j’écris parce que j’ai envie d’écrire et parce que je le ressens dans chaque cellule de mon être. J’ai besoin de poser cette histoire. »
Lorsqu’ils auront fini, là ils pourront penser à publier, et j’espère de tout cœur qu’ils trouveront preneur !

 

Ensuite, je leur dirais qu’écrire est la plus belle chose qui existe pour moi, et que plus les gens écriront plus notre belle langue aura de belles heures devant elle. Ecrivez ! Ecrivez ! Mais surtout, faites-vous plaisir avant tout.

 

 

13/Quel métier tu rêvais de faire étant enfant ?  

 

Oulà ! J’ai beaucoup changé d’avis.
D’abord j’ai voulu être président de la République. Ensuite, j’ai commencé à penser à devenir professeur d’Histoire (en lycée, j’en rêve toujours d’ailleurs…) et enfin, comme toujours dans un coin de ma tête depuis le secondaire, j’ai rêvé de devenir éditeur. Lorsque je voyais les bouquins sur les étalages des magasins, je rêvais d’en mettre moi-même et de me dire « ah ça c’est grâce à moi ! ».

 

14/ Tu lis quoi en ce moment ?  

 

En ce moment, je lis la fin de « Pouvoirs Obscurs » Tome 3 et de suite après j’enchaîne sur « La communauté du Sud » tomme 11 que j’ai gagné sur True Blood Addict justement.

 

15/ Par quoi souhaiterais-tu terminer par cet entretien ?

 

Merci. Merci de m’avoir donné une chance de rencontrer un public et merci de me suivre. Merci aux lecteurs qui sont là depuis juillet, merci à ceux qui me rejoignent en cours de route et merci à ceux qui me rejoindront bientôt.
Ma passion est de vous faire rêver en vous faisant partager mes univers. Merci.

 

 

 

Westley D. Nortman

 

 

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.