La chronique du roman « Chroniques des arcanes, tome 1 : Princesse vénéneuse » de Kresley Cole

51mnAV-tOZL._

« Je m’appelle Evie, et je pensais mener une vie normale – si l’on excepte une attirance absurde pour Jackson Deveaux, ce grossier personnage venu tout droit du bayou, et mes nuits hantées par des cauchemars sans nom. Le jour où ces visions ont pris le pas sur la réalité, j’ai cru devenir folle ; je me suis trompée. Si je m’étais fiée à ces prémonitions, j’aurais su que le Flash qui s’abattrait sur nous détruirait tout sur son passage, qu’après cette apocalypse, je ne serais plus jamais la même.Car j’ignore encore ce qui nous attend, mais je suis convaincue d’une chose : l’avenir sera terrible, et les cartes qui en décident n’ont pas dit leur dernier mot… »

Il sort le 12 février 2014 aux Editions j’ai lu, 12€.

Mon avis:

Évie vit une existence parfaite, vêtements de marques, habite dans un manoir et a le parfait petit ami. Toutefois, elle est tourmentée par de nombreuses hallucinations, des visions post-appocalyptique d’un réalisme troublant. Ce qui lui a valu un séjour en hôpital psychiatrique.

Mais la voilà de retour à son lycée à Sterling et, elle est bien décidée à reprendre sa routine. Seulement, rien ne se passera comme prévu… la fin est imminente.

La plume de Kresley Cole est très attrayante et divertissante, on plonge dans un univers de l’occulte et du surnaturel avec pour paysages sa Louisiane et son Bayou, avec une atmosphère très mystique. Quant au rythme, il est lent au départ, voire ennuyeux à certains moments, mais lorsque l’évènement majeur est arrivé, cela ira crescendo pour nous mener vers un dénouement en apothéose.

En ce qui concerne la construction du monde, il est bien élaborée, riche et originale. J’ai apprécié que chaque acteur du récit soit la personnification des 22 arcanes majeures du jeu de Tarot. Tout y est bien expliqué.

J’ai aimé ce voyage dans ce monde aux paysages dévastés, à l’environnement toxique. C’est bien exécuté, on sent la détresse des humains qui survivent après le Flash.

Du côté de l’intrigue, elle bien construite même si elle est assez longue à démarrer. Mais une fois les 170 premières pages passées, le roman devient impossible à lâcher. Nous suivrons notre héroïne dans sa quête de réponses par rapport à sa destinée et ses pouvoirs. Elle se retrouvera dans une lutte entre le Bien et le Mal où elle devra choisir son camp, et où il n’en restera qu’un. Au court de son périple, il y aura de nombreux rebondissements, de révélations et d’actions. Son chemin sera houleux, parsemé de morts, de milices, de cannibales et zombies. C’est palpitant !

Pour ce qui est des protagonistes, ils sont très plaisants, bien que la majorité soient peu développés. Néanmoins, je pense que l’on en apprendra plus sur eux lors des prochains opus.

Nous allons surtout faire la connaissance d’Evie et de Jack. C’est une fille agaçante et superficielle au départ. Mais au fil de la lecture, elle prendra plus de substance. Elle devient forte et embrasse ses pouvoirs terrifiants, même si nous en avons qu’un faible aperçu.

Quant à Jack, c’est un Cajun qui vit du mauvais côté du marais, les quartiers pauvres. Alors que leur première rencontre au lycée n’a pas été au beau fixe, que tout les sépare, Jack étant dangereux, perspicace et ayant très mauvaise réputation, il entamera avec Evie le voyage pour l’aider à retrouver sa grand-mère, après le Flash. Il s’avère être un allié considérable. Leur relation sera comme des montagnes russes qui oscillent entre amour et haine où la tension sexuelle est palpable. Toutefois, il sera toujours présent pour elle. D’ailleurs, j’espère que l’on en apprendra un peu plus sur lui, car il demeure une part de mystère en lui.

Nos deux personnages seront accompagnés d’une large galerie de caractères tous différents des uns des autres, mais tout autant intrigants et intéressants.

Pour conclure :

Malgré le fait d’un début difficile, par le manque d’intérêt à l’histoire et la narration non linéaire, « Princesse vénéneuse » a su me séduire par son univers original et ses personnages intenses. C’est percutant et émotionnel à chaque page. Voici un départ prometteur, j’attends avec impatience la suite des aventures d’Evie qui s’annonce plus sombre et violente !

Le jeu ne fait que commencer…

 

Publicités

4 réflexions sur “La chronique du roman « Chroniques des arcanes, tome 1 : Princesse vénéneuse » de Kresley Cole

  1. stelphique 21 mars 2014 / 19:40

    ca a l’air sympa et j’adore la couverture!!!

    • Fangtasia 21 mars 2014 / 19:50

      c’est très sympas une fois passé les 170 premières pages 😉

    • Fangtasia 22 mars 2014 / 09:09

      Il sort le 20 août, c’est loin et en même temps assez proche 😉

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.