La chronique du roman « La loi du coeur » de Amy Harmon

9782221193211

Malgré elle. Malgré lui. Une seule loi : la passion.
Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette. Au journal de vingt heures, ce nourrisson âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort, abandonné par une mère accro au crack, a été baptisé Bébé Moïse.
Les gens adorent les bébés, même les  » bébés crack « . Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants, puis des adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.
Moïse était amoché. Mais il était aussi étrange, et tellement beau. Il allait changer ma vie, plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû écouter les conseils de ma mère et rester à l’écart. Moïse lui-même m’avait prévenue…

Il est sorti le 2 juin 2016 aux Editions Robert Laffont, Collection R’.

Mon avis:

J’ai adoré « Nos faces cachées » mais je n’ai pas du tout accroché à « L’infini + un ».  Je ne peux donc pas dire que Amy Harmon est pour moi une valeur sûre. Pourtant, je veux à chaque fois tester ses nouveaux romans 🙂 D’ailleurs, la plupart de ses livres en VO sont dans ma wish-list. Toutefois, j’aime beaucoup la plume de l’auteur et je me suis laissée tenter par « La loi du coeur » avec plaisir.

« La loi du coeur » est un roman prenant qui mélange histoire d’amour et amitié. Amy Harmon nous offre une romance non conventionnelle semée d’embûches (parfois un peu trop d’ailleurs). Le moins que l’on puisse dire, c’est que la relation entre Moïse et Georgie est tumultueuse et loin de faire preuve de simplicité. Certains évènement sont un peu « de trop » pour moi et j’aurai aimé que certaines choses se déroulent autrement. Il y a une espèce de surenchère dans le malheur et la malchance que j’ai trouvée vraiment dure à accepter. Cela décrédibilise un peu le récit.

La relation entre Moïse et Georgie prend racine sur des bases un peu bancales, mais évolue de manière satisfaisante. Ils évoluent et mûrissent chacun de leur côté à un moment donné, mais au final, ils se construisent tous les deux, s’apprivoisent et se métamorphosent ensemble.

L’auteur a choisi la narration à deux voix et j’en suis ravie. Cette narration alternée est un procédé que j’affectionne tout particulièrement en romance. En effet, cela nous permet de voir les sentiments de chacun des personnages, de les connaître aussi bien l’un que l’autre.  

La petite touche fantastique est très bien intégrée au récit et lui donne une dimension toute particulière. Je regrette juste que cet aspect du roman soit exploité pleinement seulement vers la fin.

Du côté des personnages, je dois bien avouer que je suis conquise.

Georgie a une sacré personnalité. C’est une jeune fille casse-pieds qui sait ce qu’elle veut mais je l’ai beaucoup appréciée.

Quant à Moïse, c’est un personnage assez déroutant. On a envie de se prendre d’affection pour lui, mais il est tellement « à côté de la plaque » que certaines de ses actions font que l’on n’arrive pas tout à fait à s’attacher à lui. Et pourtant, au fil des pages, au fils des mois et des années, on le voit évoluer, on le voit changer et on fini par l’aimer.

En conclusion, « La loi du coeur » est un roman original (parfois un peu trop « loufoque », pardonnez-moi l’expression) qui met en scène une romance non conventionnelle. Le récit n’est pas un coup de coeur, mais il m’a prise aux tripes. L’histoire de Moïse et Georgie ne m’a pas laissée indifférente.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s