La chronique du roman « À l’ombre d’une lady » de Julie Klassen

91trgphdfmL

Employée des Mayfield, Hannah Rogers survit à un terrible accident de voiture. Lorsqu’elle reprend conscience, tout le monde l’appelle lady Mayfield et la rassure en lui affirmant que son mari est toujours vivant, mais elle est devenue amnésique. Peu à peu, la jeune femme recouvre la mémoire et se rappelle qu’elle détient un lourd secret. Dans un monde où il est difficile de discerner les mensonges de la vérité, Hannah va devoir surmonter bien des épreuves pour sauver son honneur et mener à bien une mission mystérieuse à moins que l’homme qui l’aime dans l’ombre parvienne à la sauver…

Il est sorti le 24 juin 2016 aux Editions Milady.

Mon avis:

Angleterre, au début du XIXe siècle. Sir John Mayfield en a assez des infidélités de sa femme. Pour l’éloigner de son amant, il décide de les faire déménager pour une destination qu’elle ne connaît pas, avec de nouveaux domestiques. Toutefois, lady Mayfield parvient à convaincre son mari d’emmener Hannah Rogers avec elle, sa dame de compagnie. Prise dans une tempête, la voiture des Mayfield sombre dans un ravin. Les deux survivants sont secourus par les Parrish, les voisins de la nouvelle demeure des Mayfield. Hannah se réveille avec des blessures et l’esprit embrouillé, les Parrish la prennent pour lady Mayfield. Quant à sir John, il a de nombreuses graves blessures et est inconscient. Hannah décide de laisser durer un peu le malentendu le temps de trouver une solution afin de récupérer son fils, Danny, et de commencer une nouvelle vie.

Au début du roman, j’ai été happée par l’histoire. Les suites de l’accident, le malentendu qui se prolonge et se transforme en supercherie, j’ai beaucoup aimé. Il faut avouer que l’histoire est assez originale, je n’ai jamais lu une telle intrigue dans une romance historique.

Toutefois, agacée par les tergiversations amoureuses de l’héroïne, j’ai fini par me lasser et par m’ennuyer un peu au cours de ma lecture. En revanche, les derniers chapitres et la fin du livre ont ravivé fortement mon intérêt.

Le récit est ponctué de flashbacks. C’est un procédé qui, s’il est habilement mené, peut apporter beaucoup au roman. Heureusement, c’est le cas ici. L’auteur maîtrise ses flashbacks et ils nous permettent d’en savoir plus sur Hannah au fil de la lecture. Les différents mystères de l’histoire ne sont pas exceptionnels, mais ils sont bien travaillés et nous intriguent.

J’ai eu beaucoup de mal à apprécier Hannah, surtout dans la deuxième moitié du roman. C’est une jeune femme généreuse, une bonne mère et elle est prête à tout pour protéger son fils. Toutefois, elle a un côté vraiment girouette et l’on se retrouve vite avec un triangle « amoureux » (voire même un carré). Je sais qu’Hannah fait tout pour son fils, mais j’ai eu l’impression de la voir « se vendre » ) l’homme qui servirait mieux ses intérêts, plutôt que de choisir selon son coeur.

Du côté des personnages secondaires, j’en ai apprécié plusieurs. Le docteur Parrish est un homme bon et généreux qui a le coeur sur la main. Il apporte une touche de douceur et d’authenticité. Quant à la gouvernante Mrs Turrill, elle est adorable et j’ai eu un vrai coup de coeur pour elle. Becky, la nourrice, est touchante à sa manière.

En conclusion, j’ai globalement apprécié « A l’ombre d’une lady » qui est une histoire assez originale dans le paysage des romances historiques. J’ai eu du mal à m’attacher à l’héroïne qui fait des choix que je n’ai souvent pas compris, mais elle a un bon fond et j’ai aimé suivre son histoire jusqu’au bout.

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s