La chronique du roman »La légende des quatre soldats, Tome 1 : Les vertiges de la passion » de Elizabeth Hoyt

51bJgg+HW5L

Riche entrepreneur établi à Boston, Samuel Hartley se rend en Angleterre. Officiellement pour affaires, officieusement afin de rencontrer lady Emeline Cordon. D’emblée, celle-ci traite avec mépris cet Américain sans-gêne qui, comble du mauvais goût, porte des mocassins. En réalité, Samuel a un but bien précis. Le frère d’Emeline faisait partie de son régiment qui a massacré par les Indiens. Depuis ce jour funeste, il n’a qu’une obsession : découvrir le traître qui a causé la perte de ses camarades. Il est convaincu que c’est à Londres qu’il le trouvera, grâce à lady Emeline qui va l’introduire dans cette société anglaise si fermée. Qu’elle le veuille ou non, et même s’il doit heurter sa délicatesse toute britannique !

Il est sorti le 24 février 2016 aux Editions J’ai lu.

Mon avis:

Angleterre, au XVIIIe siècle. Samuel Hartley, établi à Boston, traverse l’océan Atlantique, officiellement pour affaires. Officieusement, il enquête sur le traître qui a fait périr ses camarades quelques années plus tôt, lors de la bataille de Spinner’s Falls. Le frère de lady Emeline Gordon, Reynaud, est mort lors de cet affrontement. Samuel tire sur la corde sensible de notre héroïne pour qu’elle accepte d’introduire sa soeur Rebecca dans le monde afin qu’elle puisse se faire une place dans l’aristocratie londonienne.

J’ai passé un bon moment avec ce roman, même si ce n’est pas un coup de coeur. L’intrigue n’est pas dénuée d’intérêt, mais c’est du déjà vu, elle manque d’originalité. Quand on en est à sa centième romance historique (ou même plus, je n’ai pas compté) on a envie d’un peu plus de piquant, d’être surprise. Là, ce n’est pas le cas. L’histoire est plutôt lisse et convenue. Je n’irais pas jusqu’à dire sans saveur, car j’ai beaucoup aimé les interactions entre les personnages.

Emeline est plutôt du genre douce et gentille, mais au contact de Samuel elle ne peut s’empêcher d’être acide. En compagnie du soldat, sa rigueur britannique est également mise à rude épreuve. Emeline peine à garder son sang froid et on voit bien que Samuel aime la faire tourner en bourrique. C’est un homme qui a été élevé loin de la société anglaise et se fiche de certaines convenances et de l’étiquette (ce qui agace prodigieusement notre héroïne). Ce n’est pas un malotru, mais une personne normale, tout simplement. J’ai beaucoup aimé la simplicité de Samuel et son sens de l’honneur.

En conclusion, « La légende des quatre soldats, tome 1 : les vertiges de la passion » a été une bonne lecture malgré les petits défauts que j’ai pu souligner dans mon avis. J’ai très envie de découvrir ce que l’auteur nous propose dans son deuxième tome, le personnage principal m’intrigue !

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s