La chronique du roman « La chronique des Bridgerton, Tome 3 : Benedict » de Julia Quinn

51lq21BSZAL

Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown, , dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du bal masqué organisé par les Bridgerton, Benedict, le cadet de la famille, en compagnie d’une ravissante inconnue. Mais à minuit, la belle s’est enfuie. Depuis, il a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s’être évaporée. Qui pourrait se douter que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui’ la cantonne à l’office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses ys habits de domestique ?

Il est sorti le 2 mars 2016 aux Editions J’ai Lu.

Mon avis:

Sophie Beckett est la fille illégitime du Comte de Penwood. Depuis la mort de son père, notre héroïne vit l’enfer à cause de sa belle-mère et de ses belles-soeurs. Grâce à Mme Gibbons, Sophie va pouvoir se rendre anonymement au bal masqué des Bridgerton. La jeune femme y fait la connaissance de Benedict Bridgerton, ils passent un délicieux moment sur un des balcons. Avant minuit, Sophie s’éclipse, ne laissant que son gant derrière elle. Benedict est sous le charme et recherche sa jolie princesse, sans succès. Quant à Sophie, elle fini par se faire expulser par sa terrible belle-mère. Leurs chemins vont à nouveau se croiser, mais Benedict ne la reconnaît pas…

La première moitié du roman m’a énormément plu. Le passé de Sophie, sa rencontre avec Benedict, leurs « retrouvailles »… La référence à Cendrillon m’a un peu surprise (je n’avais pas lu la quatrième de couverture) mais elle n’est pas désagréable. Il y a une véritable alchimie entre Benedict et Sophie et j’ai eu grand plaisir à les suivre, au moins jusqu’à la moitié du livre (environ). Ensuite, j’ai ressenti quelques longueurs et j’avais hâte d’arriver à la fin. L’intrigue fini par tourner en rond et c’est dommage.

On retrouve également les divers membres de la fratrie Bridgerton, qui nous font passer de bons moments. Ils apportent tous leur petite touche de fraîcheur et d’humour. Violet, la mère, m’a beaucoup fait sourire. Elle trouve toujours le moyen de détourner les évènements comme elle le souhaite, sans briser les convenances. Elle est très maline 😉

Pour conclure, même si j’ai été un peu moins fan de ce troisième tome sur Benedict et Sophie, il n’en reste pas moins agréable à lire. J’ai surtout adoré la première partie, que je trouve passionnante. Dans le prochain tome, qui met en scène Colin Bridgerton, j’espère retrouver une histoire avec un peu plus de panache (comme dans les deux premiers tomes).

Ecrit par Noémie

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s