La chronique du roman « Witch Hunter »de Virginia Boecker

51axqamjaql

Elizabeth Grey, seize ans, est une redoutable chasseuse de sorciers. Mais un jour, elle-même est arrêtée pour sorcellerie ! En prison, elle reçoit la visite de Nicholas Perevil, qu’elle traque depuis toujours. Il lui propose un étrange marché : si elle parvient à déjouer la malédiction qui pèse sur lui, elle sera libérée.
Au fil de ses macabres découvertes, tout ce qu’Elizabeth tenait pour évident est remis en question : le bien et le mal, les amis et les ennemis, l’amour et la haine… la vie et la mort !

Il est sorti le 16 juin 2016 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis:

Nous sommes aux XVI siècle, à Anglia. Avant, la magie était tolérée, voire encouragée, mais depuis que la peste, issue de la magie, à fait des ravages, on a donné l’ordre d’arrêter de la pratiquer, que se soit incantation, sortilège, potion de plante… tout est illégal.

Elizabeth Grey est l’une des meilleurs chasseurs de sorcières, elle est complètement dévouée à son travail, servant ce qu’elle pense être une justice juste. Et ce jusqu’à ce qu’elle soit accusée elle-même de sorcellerie, arrêtée et condamnée à être brûlée vive sur le bûcher pour ses crimes présumés.

Alors que le jour de son exécution approche, elle se voit sauvée par un sorcier, et pas n’importe lequel, le plus recherché et craint d’Anglia : Nicholas Peveril. Mais en contrepartie, elle devra combattre pour briser la malédiction qui touche ce dernier…

Dès lors, la vie et les croyances d’Elizabeth s’effondreront et tout sera chamboulé. Elle devra redéfinir ce qu’elle a toujours connu et les valeurs qu’on lui a inculquées.

J’ai adoré, le style de Virginia Boecker qui est addictif et immersif. Dès les premières pages, j’ai été totalement embarquée dans son univers riche et passionnant, mélangeant créatures fantastiques, magie et la période de l’inquisition. L’atmosphère est assez sombre et violente avec beaucoup de batailles, d’action et de suspense. On ne voit pas les pages défiler.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est bien ficelée du début à la fin, entre complot, prophétie et trahison. Tout du long, l’auteur sait tenir l’intérêt du lecteur éveillé.

Pour ce qui est des protagonistes, Elizabeth est une jeune femme très forte, déterminée et courageuse. Elle n’hésite pas à se remettre en question et à se battre pour ceux qu’elle aime. Virginia Boecker a su la rendre humaine et attachante avec des sentiments crédibles.

Elle est entourée d’une galerie de personnages secondaires très éclectique. Ils sont tous des caractères différents, ils apportent une vraie richesse au récit.

Pour conclure :

« Witch hunter » est un roman fantastique mêlant aventure, danger, romance et magie. Tout y est bien conçu. J’ai passé un excellent moment avec Elizabeth, j’ai hâte de lire la suite.

À découvrir ! C’est un coup de cœur !  

Publicités

3 réflexions sur “La chronique du roman « Witch Hunter »de Virginia Boecker

  1. lacavernedhaifa 17 novembre 2016 / 20:40

    Ce livre me tente depuis quelques temps, je pense que s’il croise mon chemin un jour, je ne le laisserai pas m’échapper ! Une lecture qui me fait très envie !

  2. Milly jess 18 novembre 2016 / 11:43

    Déjà qu’il me fessais envie mais là encore plus ❤
    Merci pour cette belle chronique =)

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s