La chronique du roman « Nightfall » de Jake Halpern et Peter Kujawinski

téléchargement

Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village.
Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu’ils n’auraient vraiment pas dû…

Il est sorti le 6 avril 2017 aux Editions Pocket Jeunesse.

Mon avis:

Sur l’île de Bliss, quatorze années de nuits vont bientôt succéder à quatorze années de jours. Pendant cette sombre période, les habitants de Bliss migrent avec la marée vers le désert. En préparant leurs bagages, ces derniers s’adonnent à d’étranges rituels donnés par des avertissements sinistres avec d’étranges marques. L’heure du départ est arrivée, mais Liam, l’ami de Marine, a disparu. Elle part le chercher avec son frère Kana, mais ils découvrent qu’ils sont coincés sur l’île alors que la nuit s’installe. Ils devront tout faire pour s’échapper, car les monstres des légendes qui ont bercé leur enfance ne seraient pas si imaginaires que ça…

Le style de Jake Halpern et Peter Kujawinski est agréable et prenant. Le rythme est rapide et l’atmosphère pesante va vous coller à la peau du début à la fin, avec un suspense omniprésent. Le concept est intéressant et les auteurs jouent avec une peur primale : celle de la nuit, du noir. Quant à l’intrigue, elle est simpliste dans son exécution, mais relativement bien menée et garde notre intérêt éveillé jusqu’à la fin. On attend avidement les révélations, malheureusement, ces dernières se font attendre, et nous laissent sur notre faim. En effet, je déplore le manque d’exploitation en ce qui concerne l’univers, la mythologie, les légendes et les créatures. Tout cela demeure assez flou et c’est bien dommage. Il y avait un réel potentiel pour faire un roman angoissant à souhait et un récit plus riche.

Du côté des protagonistes, l’histoire est centrée sur trois personnages de quatorze ans. Liam, Marine et son frère jumeau Kana. Ils sont plaisants, mais ils manquent de relief. Kana était le plus intéressant, dommage qu’il ne soit pas plus exploité. D’autre part, je regrette la fin un peu abrupte. J’aurais apprécié quelques chapitres de plus ou un second tome, car nous n’avons pas toutes les réponses à nos questions.

Pour conclure :

« Nightfall » est un livre jeunesse sympathique qui avait tous les ingrédients pour en faire un roman original et excellent, mais qui, malheureusement, a été bien trop survolé.

Bonne lecture !

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s