La chronique du roman « Alice au pays des Morts-vivants, livre 2 : De l’autre côté du mouroir » de Mainak Dhar

61m0qlbn2cl

Plus de deux ans se sont écoulés depuis qu’Alice a chuté à la suite de Grandes Oreilles. Deux ans de combats acharnés pour aboutir à une paix relative entre les Gardes Rouges et l’armée d’Alice. Depuis, elle est devenue la Reine Blanche, mi-humaine, mi-zombie, régnant sur deux royaumes : le Pays des Morts, occupé par les Mordeurs, et le Pays des Merveilles, la nouvelle communauté qu’elle a fondée.

Mais de nouvelles attaques de morts-vivants affaiblissent la position d’Alice. Alors que les dissensions politiques et la peur déchirent le Pays des Merveilles, le Comité Central crée la riposte idéale pour éradiquer ce foyer de résistance : sa propre Reine Rouge.

L’heure de l’affrontement a sonné entre les deux souveraines zombies.

Il est sorti le 10 novembre 2016 chez Fleuve Editions, collection Outrefleuve.

Mon avis:

Un an s’est écoulé depuis les évènements qui ont changé la vie d’Alice à tout jamais, ainsi que celle de tout le monde au pays des morts-vivants. Les gardes rouges se tiennent à l’écart. Son nouveau campement à Delhi s’est repeuplé et des milliers d’humains ont afflué au pays des morts-vivants pour former une communauté, Au pays des merveilles, avec ses lois et sa politique de sécurité.

Alice étant la reine, elle est respectée et crainte, mais surtout, elle a réussi à instaurer une paix fragile entre les humains et les mordeurs. Cette paix est mise à mal lorsque le camp subit différentes attaques. Alice devra, avec l’aide de certains de ses plus fidèles compagnons, démêler cette nouvelle conspiration avant que cela ne détruise tout…

Ce second opus est tout aussi prenant que le premier. C’est bien écrit, l’histoire est courte et l’auteur va à l’essentiel. Le rythme est rapide entre action et rebondissements, Mainak Dhar ne nous laisse aucun répit. En ce qui concerne l’intrigue, elle est correctement menée. Alice doit maintenir la coalition face à de nouveaux ennemis et face à une lutte de pouvoirs interne et externe qui nous entraîne vers un final explosif. Toutefois, il nous reste quelques questions sans réponses, j’espère que je les trouverais dans le prochain tome.

Du côté des protagonistes, il y a peu d’évolution, bien qu’Alice assume pleinement son rôle malgré le fait qu’elle ne l’ait pas choisi.

Pour conclure :

« De l’autre côté du mouroir » est une suite dans la lignée du premier opus. C’est court, intense et violent avec une héroïne qui se bat pour ses idéaux et la liberté de tous.  

Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s