La chronique du roman « Le dernier royaume, Tome 2 : Le roi du sang » de Morgan Rhodes

5194urwnnal

Les royaumes d’Auranos et Paelsia sont tombés, annexés à Liméros et à son roi du Sang, Gaïus. Au même moment, dans les cendres d’Auranos, se réveille une magie ancestrale. Un pouvoir tel qu’il pourrait changer le destin du monde. Pour le sauver… ou le détruire.

CLEO : l’héritière d’Auranos est désormais captive, promise à l’assassin de l’homme qu’elle aimait. Résistant à l’envahisseur, elle s’unit aux rebelles paelsiens et espionne le roi pour eux.

MAGNUS : toujours inquiet pour sa sœur, le prince héritier de l’Empire part à la recherche des Quatre Sœurs, des cristaux censés contenir une magie absolue.

LUCIA : l’Enchanteresse rencontre en rêve Alexius, une Sentinelle du Sanctuaire qui lui annonce qu’elle doit impérativement apprendre à contrôler son pouvoir exceptionnel avant qu’il ne la consume.

JONAS : le paysan paelsien est désormais à la tête de la résistance contre l’envahisseur, prêt à tout pour venger son frère et son peuple.
Lorsque le roi du Sang annonce qu’une route doit être construite à travers les montagnes interdites, il déclenche une chaîne d’événements cataclysmiques qui changeront le monde à jamais.

DOMINEZ LA MAGIE.

Il est sorti le 10 avril 2014 aux Editions Michel Lafon, 15.95€. Il est sorti en format poche le 12 mais 2016. 

Mon avis:

Nous voici de retour à Mytica après les évènements du premier opus. Le roi Gaïus a brutalement et rapidement conquis le pays en installant un climat de peur, car tous ceux qui s’opposent à lui, meurent.

Dans ce nouveau monde nous retrouvons Cleo, princesse déchue et prisonnière, qui se voit contrainte d’épouser son ennemi. Elle ne laisse rien paraître, mais Cleo cherche un moyen de récupérer son trône. Le tout sera de trouver comment et à quel prix.

Il y a également Jonas, le chef des rebelles, qui souhaite se dresser contre le monarque au nom de Palesia. Il est prêt à risquer le tout pour voir les terres volées échapper au tyran qui désormais les dirige.

Enfin de compte, Cloe et Jonas se retrouveront du même côté. Tous deux ont soif de vengeance et veulent voir mourir le roi.

Quant à Magnus, il essaye de faire le maximum pour faire plaisir à son père. Il sera en conflit constant avec lui même. C’est un personnage complexe qu’on a du mal à détester.

Pour ce qui est de Lucia, l’enchanteresse a sombré dans un profond coma après l’utilisation de la magie interdite. Dans cet opus, on en apprend beaucoup plus sur elle, notamment sur son rôle dans la prophétie.

Nous voilà plongés dans une épopée épique pleine d’incertitudes, de chagrins et de drames. On suit les protagonistes dans leur quête des quatre sœurs, ces pierres qui peuvent offrir un pouvoir éternel et tout puissant. Nos héros devront se débattre dans les méandres des mensonges et de la manipulation pour essayer de construire des alliances fragiles afin de retrouver ou conforter leur position. Les stratégies politiques et la lutte de pouvoir sont très présentes avec une tension quasi constante de savoir quelles répercussions auront leurs gestes, leurs mots ou leurs actions.

Morgan Rhodes nous donne une version plus large de la situation avec de nouvelles perspectives.

Bien que le rythme soit relativement lent au départ, à mi-chemin, cela devient plus vif grâce aux combats et moult rebondissements, autant vous dire que l’auteur ne nous ménage pas. Il y aura de nombreux morts, leur croisade sera faite de sang…

Du côté des personnages, on revoit ceux du premier tome. Il y a plus d’interactions entre eux. Leur caractère commence à gagner en force. Chacun a ses propres démons à combattre, personne n’a été laissé indemne après la guerre. Ils devront faire des choix pour forger leur destinée.

Nous faisons également la connaissance de Lysandra, une jeune rebelle impétueuse et le prince Ashur qui, à mon avis, jouera un rôle important dans la suite des évènements. On en apprend plus, aussi, sur les desseins des Sentinelles.

Pour conclure :

« Le roi du sang » est une continuité plaisante, même si l’intrigue, en soi, avance peu.

Les protagonistes prennent de la profondeur et progressent vers leur destinée. C’est une bonne fantasy jeunesse, où morts, destructions, prophéties et magie s’entremêlent brillamment.

C’est sombre et sanglant, vivement la suite !
Publicités

Apporter une réponse à cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.