Critique sur le livre « La Communaute du Sud: Que Sont-Ils Devenus ? » de Charlaine Harris

61YTmtVsmgL

L’auteure revient sur les personnages principaux de«La communauté du Sud»et explique ce qu’ils sont devenus depuis le dernier opus de la série.

Il sort le 22 octobre 2014 aux Editions J’ai lu, 8.90€.

Mon avis:

La communauté du sud : Que sont-ils devenus ? par Charlaine Harris sort aujourd’hui !

J’avoue que le livre est cher pour ce qu’il est. C’est une liste alphabétique des personnes que nous avons croisées tout au long de la saga. J’avoue que je ne me rappelais même pas certains. Il y a quelques lignes pour nous expliquer ce qu’ils sont devenus. Il n’y a rien de réellement transcendant. J’avoue que je m’attendais à mieux, un peu plus romancé. Ça se lit en 30 minutes. Un livre franchement pas indispensable, à part pour les fans de la saga qui veulent avoir tous les livres en leur possession pour la collection.

7391266

Publicités

La chronique du roman « Emergency, t2: Baiser nocturne » de Cassie Alexander

couv73343384

« Après une petite parenthèse vampirique, j’ai pu reprendre du service au Y4. Le jour où un vieil homme s’est fait renverser devant l’hôpital, je me suis précipitée pour lui porter secours, ce qui, jusque-là, entre dans mes prérogatives d’infirmière. Ce n’est que lorsque mon patient a commencé à se couvrir de fourrure que j’ai compris que quelque chose clochait : la victime est un loup-garou, et pas n’importe lequel ! S’il ne s’en sort pas, il n’est pas impossible que je me retrouve une fois de plus dans le pétrin… »

Il est sorti le 27 août 2014 aux Editions J’ai lu, 8.90€.

Mon avis:

Nous voici de retour dans une aventure de l’infirmière Edie Spence qui suite à un chantage s’est retrouvée dans le service Y4 qui s’occupe des êtres paranormaux. Une fois de plus, elle se tombera dans un tas d’ennui ou se mélange querelle intestine entre vampires, une guerre de pouvoir entre garous, et ses problèmes de cœur et familiaux.

Autant vous dire que sa vie est loin d’être de tout repos…

Le style de Cassie Alexander est simple et agréable accompagné d’un rythme régulier, même si certains passages sont fatiguant et le peu de scène d’action trop rapide.

Pour ce qui est de l’univers, il est égal au premier tome. Le monde hospitalier demeure restreint. On n’aperçoit quasi rien de sa fonctionnalité et de ce qu’il s’y passe. Et, à mon grand regret les Ombres ne sont pas plus exploité voir quasi absente… Aucune grande révélation.

Toutefois, on en apprend plus sur la société des loups-garous, sur leurs lois et leurs origines. C’est assez sympathique.

Pour ce qui est de l’intrigue, elle est maladroitement menée. Elle est décousue, manque de détail et ça part dans tous les sens. De plus, je trouve dommage cette surenchère de catastrophe. Quant à la scène de sexe, elle est sortie de nulle part. On dirait qu’elle est là, car il en fallait une… ça n’a ni queue ni tête.

Du côté des protagonistes, ils sont plaisants, mais peu développés. On retrouve tous ceux du premier opus, plus des nouveaux, notamment les loups-garous. Quant au grand-père allemand que j’avais bien apprécié dans le premier tome, c’est devenu du grand n’importe quoi, c’est abracadabrant.

Quant à notre héroïne, je dirais qu’elle est presque égale à elle même. Elle demeure le paillasson de tout le monde, elle reste faible de caractère, bien que parfois elle se rebelle doucement.

D’autre part, je l’ai trouvé très énervante sur son apitoiement sur sa séparation avec son zombie. Ce n’est pas crédible cet acharnement à se lamenter. Edie prend toujours les mauvaises décisions et n’apprend pas de ses erreurs passées.

Pour conclure :

« Baiser nocturne » est un second opus où les défauts, déjà remarquer dans « Morsure nocturne », sont toujours présents. Les personnages sont fades, l’histoire brouillonne et mal exploitée.

En bref, ce fut encore une déception, c’est une lecture pas inoubliable, à voir si je continuerais la saga…

La chronique du roman « Sentinelles, T1 : Forgé Dans le Sang » de Alexandra Ivy

1407-sentinelles1_org

Meurtres à coeur ouvert…

Une danseuse de charme assassinée. Pas de suspect, pas de mobile et un seul indice : plus de coeur. Il n’en faut pas plus pour pousser le sergent Duncan O’Conner à demander l’aide d’une nécro : un de ces phénomènes de foire qui vivent sous le dôme du complexe tout proche de Valhalla.
Mais lorsque Callie Brown s’introduit dans les derniers souvenirs de la victime, elle est loin de se douter du danger. Car ils vont se retrouver projetés dans une traque qui va mettre les dons de Callie à l’épreuve, la carrière de O’Conner en jeu et leurs deux coeurs en point de mire.

Il est sorti le 11 juillet 2014 aux Editions Milady, 8.20€.

Mon avis:

J’étais impatiente de découvrir la nouvelle saga d’Alexandra Ivy. Le résumé était plus que tentateur et j’ai adoré sa série« Les gardiens de l’éternité ». Malheureusement, à la fin de ma lecture, je suis on ne peut plus sceptique…

Le style d’Alexandra Ivy est toujours aussi mordant et vif, toutefois, j’ai trouvé le rythme peu entraînant. Je pense que c’est dû au fait du manque d’actions, de rebondissements et surtout dû à la romance. Elle est beaucoup trop présente et prend le pas sur la trame policière.

Du côté de l’univers, il est intéressant, mais pas assez détaillé. On reste avec des questions sans réponses. J’aurais aimé en apprendre plus sur leur origine et l’apparition de ces êtres dotés de dons. On fait la connaissance de Valhalla, un gigantesque complexe qui abrite sorciers, nécromanciens, médiums, sentinelles et dieux.

Ils vivent en marge de la société sous un dôme magique pour leur protection. Car les préjugés et la peur qu’éprouvent les norms (humains lambda) sont très présents.

Pour ce qui est des intrigues, je suis resté sur ma faim. Tout d’abord, je n’ai pas adhéré à la romance trop rapide, mièvre avec des répliques ringardes et clichées. Elles m’ont fait plus d’une fois lever les yeux au ciel. Je n’ai pas senti la passion, cette alchimie entre deux êtres fous de désir. Ils m’ont laissé de glace.

Quant à l’enquête policière, elle est intéressante, bien menée, mais le scénario n’a rien d’original. De plus, les retournements de situations sont assez prévisibles. Je regrette également la façon dont le récit a été découpé. J’ai eu plusieurs fois l’impression d’avoir loupé des choses. L’auteure saute trop brusquement d’une scène à l’autre, ce qui apporte, par moment, une absence de profondeur.

En outre, une fois arrivée au dénouement, je l’ai trouvé trop simple et bâclé. Je m’attendais à quelque chose de plus grandiose avec une certaine montée en puissance.

En ce qui concerne les protagonistes, j’avoue avoir eu du mal. Je suis restée en retrait et je ne me suis pas investie avec eux dans leur aventure. Ils manquent d’intensités. Callie est une évoluée, un nécro. Elle est douce, intelligente, mais je l’ai trouvé un peu fade avec un certain défaut de tempérament.

Quant au sergent Duncan O’conner, c’est un flic qui met un point d’honneur de rendre justice. Il est loyal, mais ce dernier cache un secret. Néanmoins, je n’ai pas accroché au personnage, trop arrogant et suffisant. Du côté des caractères secondaires, il y a du potentiel à voir ce que cela donne…

Pour conclure :

Je ressors de ma lecture « Forgé par le sang » mi-figue mi-raisin pour ne pas dire déçue. J’espérais du spectacle et d’énergie. De plus, la romance cousue de fil blanc assassine le tout. En bref, il y a du bon et du moins bon. Alexandra Ivy m’a habitué à beaucoup mieux. Je donnerais peut-être une chance au second opus, ne sait-on jamais !

La chronique du roman « Chasseuse d’aliens, t5 : Extase sanglante » de Gena Showalter

81xjbx10

A New Chicago, un terrible virus alien prolifère, transformant les hommes et les femmes en redoutables cannibales. Face à un tel fléau, seul le sang de certains vampires peut faire office d’antidote. Agent de l’AIR. aux méthodes musclées, Ava Sans est commanditée pour prélever un échantillon de sang à l’un d’eux à son insu : Victor McKell. Puissant guerrier, ancien chef d’armée, McKell est d’une barbarie sans nom. Or, Ava ne s’attendait pas à découvrir un être à la beauté dévastatrice. Et en dépit de sa mission capitale, elle se refuse à le considérer comme une simple ressource. Mais le vampire a-t-il un coeur, ou n’est-il au fond qu’un mort vivant ?

Il est sorti le 20 novembre 2013 aux Editions J’ai lu, 7.95€.

Mon avis:

Dans ce tome nous suivons Ava Sans, une humaine qui doit faire ses preuves pour intégrer la célèbre agence l’AIR. Ava fait équipe avec son amie d’enfance Noelle, qui est l’incarnation du sarcasme et de la méchanceté.

Pour savoir si ce duo de têtes brûlées mérite sa place au sein de l’agence, Mila Snow, la patronne, leur donne le dossier du redoutable guerrier vampire Victor Mckell, qui est d’une sauvagerie sans comparaison…

Notre tandem est prêt à tout pour gagner le rang de l’AIR, quitte même à utiliser toutes les ruses féminines mises à leur disposition… Mais de la traque à la séduction, il n’y a qu’un pas.

Voici un nouvel opus tout aussi délectable que ses prédécesseurs. Le rythme est rapide, entraînant avec moult rebondissements et révélations. On est happé du début à la fin, ce n’est jamais ennuyeux. Le tout dans une atmosphère féroce et sensuelle servie par une plume vive et efficace avec une bonne quantité d’actions et d’humour.

Quant à la romance entre le vampire Victor Mckell et Ava Sans, elle est assez prévisible, mais bien menée, fournie par un couple indomptable, agrémenté d’une bonne dose de désir ardent. D’autre part, nous poursuivons la « relation » entre Dallas et la reine Schön qui lui pose un ultimatum. L’auteure nous dévoile un peu plus ses desseins qui ne sont pas très réjouissants. À savoir ce que Dallas choisira… surtout que cette dernière commence à s’en prendre aux agents. Il est plus qu’urgent de trouver un remède au fléau de la reine qui transforme les humains en monstres cannibales, et de la détruire…

Cependant, j’ai trouvé la fin un peu précipitée et tirée par les cheveux, mais cela ne m’a pas empêchée d’apprécier ma lecture.

En ce qui concerne les protagonistes, on retrouve la même galerie, toujours aussi plaisante, aux caractéristiques diverses qui font la richesse du récit et nous offrent des dialogues explosifs et hilarants. Toutefois, Gena Showalter apporte du sang neuf, ce qui fait que la saga ne s’essouffle pas.

Pour ce qui est d’Ava, c’est une héroïne qui a du mordant et qui n’a peur de rien. Elle est combattive et déterminée. Elle sait ce qu’elle veut ou pas, bien que McKell risque bien de la perturber. Il est arrogant et a tout du psychopathe. Mais au fil des pages, l’auteure nous le dévoile, et l’on s’aperçoit qu’il a été endommagé dans la vie comme Ava.

Enfin compte ces deux-là ce ressemblent beaucoup…

Leur rencontre sera mouvementée et sera une promesse de murmures enfiévrés, de douceur interdite et de péchés les plus tentateurs. Je vous avouerais que j’ai totalement adoré leur jeu de séduction.

Pour conclure :

Gena Showalter ne m’a pas déçue une fois plus. J’ai été embarquée dans cette romance ardente. J’ai été captivée, l’auteure arrive à rendre chaque tome passionnant. J’ai hâte de lire la suite qui se concentrera sur Noelle, la complice de toujours d’Ava.  

la chronique du roman « La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea » de Suzanne Wright

meute10

Jaime Farrow a toujours eu le béguin pour Dante. Mais lorsque la meute a été divisée, ils se sont perdus de vue. Désormais adultes, et réunis dans la meute du Phénix, leur retrouvailles auraient pu être torrides. Sauf que le Beta de la meute n’a de place dans sa vie que pour son travail, et que Jaime est tourmentée par un lourd secret. Mais si ce qu’elle cache met la meute en danger, Dante doit le découvrir même si pour cela il doit se soumettre à la tentation.

Il est sorti le 24 janvier 2014 aux Editions Milady, 8,20€.

Mon avis:

Dans cet opus, nous faisons la rencontre du couple Dante, le Beta de la meute du phénix et Jaime qui vient de la rejoindre.

Néanmoins, ces deux-là se connaissent depuis leur enfance. Jaime était très souvent avec Dante, c’était son ombre et elle était secrètement amoureuse. Mais Dante a quitté la meute pour suivre Trey dans son bannissement.

Dès lors, ils se perdent de vue jusqu’au jour où Jaime rejoint la meute de Trey. Alors, Jaime s’aperçoit que ses sentiments pour lui sont toujours présents. Mais quoi qu’elle fasse, il la snobe totalement. Ayant une certaine fierté, elle décide de jouer l’ignorance et cela pourrait bien fonctionner…

À partir de là, le sang froid légendaire de notre Beta sera mis à rude épreuve. D’autant plus, qu’il perçoit une certaine mélancolie, qui se cache derrière son enthousiasme naturel.par conséquent, Dante sera bien déterminé à découvrir son secret et à l’aider à le résoudre.

Mais ce qu’il prend d’abord pour son devoir de Beta se transformera en quelque chose de plus intense qui risque de l’amener à faire face aux démons de son passé et à ses peurs. Jaime le déconcentrera et mettra sa vie sens dessus dessous, lui qui aime tout contrôler.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est relativement simple, mais bien menée. En plus de la romance, on suit la lutte de Jaime avec son secret et Dante avec une histoire de jalousie et de vengeance.

Toutefois, le rythme est soutenu servi d’un style vif avec une atmosphère féroce et sensuelle.

C’est avec plaisir que nous suivons le jeu de séduction de nos deux héros torturés, car chacun a des problèmes à résoudre pour aller de l’avant et lâcher prise. Cela apportera son lot de rebondissements et d’actions.

Pour ce qui est des protagonistes, ils sont attachants et pétillants. On retrouve tous ceux du premier opus, plus quelques nouveaux. L’auteure les étoffes un peu plus et j’ai apprécié les découvrir encore un peu plus.

Les différentes interactions entre eux sont hautes en couleur et pleines d’esprit. C’est très plaisant et entraînant. On ne peut que les aimer.

Cependant, mon petit bémol est le langage et les réflexions trop crus, voire vulgaire de Jaime. Cela m’a refroidie par moment pour totalement l’apprécier au final.

Pour conclure :

« Dante Garcia » nous offre tous les ingrédients qui avaient fait le succès de cette saga. C’est plein d’humour, d’action et de désir primal, servi par des personnalités affirmées. Le couple Jamie/Dante fonctionne bien, c’est sauvage, charnel et brutal !

Suzanne Wright ne nous déçoit pas, ce fut une lecture hautement divertissante. J’ai hâte de lire le prochain tome sur Nick et Shaya. 

La chronique du roman « La communauté du sud, t13 : La dernière mort » de Charlaine Harris

619lvkwEGFL._SL1051_

Après bien des trahisons, Sookie sait que les secrets qui menacent ses proches peuvent lui briser le coeur. Aussi, quand Arlene, la vieille amie qui lui avait tendu un guet-apens, revient lui demander du travail au bar, elle n’hésite pas à refuser. Mais les choses ne sont pas aussi simples avec Eric Northman. Lorsque Sookie comprend pourquoi le vampire qu’elle a tant aimé garde ses distances, elle est dévastée. Un meurtre atroce la plonge à nouveau au coeur de la tourmente et la force à mener l’enquête pour se disculper. Elle découvre alors que la prétendue vérité n’est qu’un mensonge. Et l’amour qu’on lui a juré est loin d’être à la hauteur de ses attentes…

Il est sorti le 8 janvier 2014 aux Editions J’ai Lu, 8,90€.

Mon avis:

Et voilà, ce qui devait arriver, arriva… Nous plongeons dans la toute dernière aventure de notre serveuse préférée !

Dans cet opus, nous reprenons, là où ça s’était arrêté « Mort sans retour ».

Tout commence par une transaction entre le diable et deux hommes. À ce moment-là, des événements se produiront pour nuire notre Sookie, d’une façon mortelle ou d’une autre…

Mais, heureusement pour elle, elle pourra compter sur l’aide de nombreux amis pour résoudre l’énigme des personnes qui tentent de l’assassiner et de la faire passer pour le suspect n° 1 dans un meurtre.

Je vais rester floue dans cette chronique pour ne pas vous spoiler et vous laisser le bonheur de découvrir par vous-mêmes cet épilogue.

En tout cas, le style de Charlaine Harris est toujours aussi agréable, le rythme est relativement rapide, avec actions et rebondissements. Quant à l’intrigue, elle est bien menée même si, par moments, elle est prévisible.

Quoi qu’il en soit, j’ai eu plaisir à suivre les dernières péripéties dans la vie de Sookie. C’est plein de mystère, de désir et d’émotion. De plus, l’auteure répond à toutes nos questions.

En ce qui concerne les protagonistes, ils sont fidèles à eux-mêmes. Ils ne nous déçoivent pas et sont toujours aussi plaisants. Dans « La dernière mort », on revoit de nombreux personnages qui ont croisé la route de Sookie pendant ces diverses années.

Certaines relations s’étiolent, d’autres se renforcent où prennent un tournant différent. Mais cela ne réserve pas de réelles surprises.

De plus, j’ai apprécié savoir le dénouement pour chaque caractère présent qui gravite autour de notre héroïne (Barry, Alcide, Quinn, Jason, etc).

Quant à cette dernière, on peut dire qu’elle a bien grandi depuis « Quand le danger rôde ». La jeune fille timide et naïve est devenue une combattante impitoyable qui a vécu moult aventures toujours en restant loyale envers elle-même et à ses convictions.

Elle a connu le deuil, l’amour, la trahison et l’effroi, mais elle en est ressortie plus forte à chaque fois.

Dans cet ultime tome, nous découvrons une Sookie, bien dans sa peau, qui a enfin trouvé les réponses quant à son avenir.

Pour conclure :

« La dernière mort » est une bonne fin et je suis satisfaite de cette dernière. Ce n’est pas celle que j’espérais, mais celle que j’attendais, donc pas de surprise ni de déception. ^_^

Néanmoins, c’est avec un petit pincement au cœur que je quitte Bon Temps et ses habitants surnaturels ou non qui nous ont fait frissonner, rêver et fantasmer (Ahhhh Eric, Alcide *_*).

Ce fut une saga passionnante à découvrir et à lire qui aura toujours une place particulière dans ma bibliothèque.

 

Nb : J’espère que les éditions j’ai Lu éditerons « After dead ». Pour savoir ce que sera devenu tout ce petit monde quelques années après.  

 goodbybontemps2

La chronique sur le livre « Les amants des ténèbres » de Darynda Jones, Alexandra Ivy, Larissa Ione & Lara Adrian

1311-amants-tenebres_org

Quatre récits inédits par les plus grands noms de la bit-lit.

Retrouvez les personnages de vos séries de bit-lit préférées dans quatre aventures signées par les maîtresses du genre : Lara Adrian, Larissa Ione, Alexandra Ivy et Darynda Jones.
Les vampires de Minuit, les démons de Demonica, la gargouille des Gardiens de l’éternité et Charley Davidson, la Faucheuse hors pair, vous attendent dans quatre nouvelles inédites qui vous permettront de plonger (ou replonger) dans ces univers incontournables !
Il est sorti le 22 novembre 2013 aux Editions Milady, 8.20€.

Mon avis:

La première nouvelle Un avant goût de minuit, est ma préférée. C’est certes assez court (une centaine de pages) mais c’est un petit récit complet, mêlant action, romance et émotion. C’est un bon moyen de mettre les pieds dans l’univers de l’auteur. Je n’ai lu que les deux premiers tomes de la saga, et cela ne m’a pas gênée et je me suis facilement laissée emportée par l’histoire de Danika et Malcolm.

Avec Immortalité assumée, la deuxième histoire, j’ai passé un bon moment. C’était une intrigue assez simple, mais cela m’a donné envie d’en savoir plus sur l’univers de la série Demonica. Nous suivons l’histoire d’une Gardienne, Andrea, qui se trouve dans l’impossibilité d’éliminer l’homme de sa vie, récemment transformé en vampire.

La nouvelle qui m’a le moins plu est celle intitulée Levet, sur l’univers des Gardiens de l’éternité. On y suit Levet, une Gargouille, qui souhaite réintégrer la Guilde de ses congénères. Il semble avoir beaucoup de soucis avec eux (même sa famille), et tout cela est allé jusqu’au bannissement. J’ignore si je n’ai pas accroché parce que je n’aimais pas vraiment les Gargouilles, ou parce qu’il me manquait des éléments (je ne connais pas du tout cette série). En tous cas, cela ne m’a pas donné envie de tester Les gardiens de l’éternité, dommage.

La fin du livre se concentre essentiellement sur la série Charley Davidson, dont j’ai lu les deux premiers tomes et que j’aime beaucoup. Nous avons une nouvelle inédite, une mini enquête de Charley que j’ai trouvée touchante, ainsi que des scènes coupées des deux premiers tomes de la série. Les points de vue changent, car dans la nouvelle nous sommes à la place de la victime, et dans une scène nous sommes à la place de Reyes. J’ai trouvé ça vraiment intéressant de voir mes personnages à travers d’autres yeux.

Ecrit par Noémie