La chronique du roman « Hacker – Acte 3: Vertiges charnels » de Meredith Wild

Captu1re

Après leur dernière dispute et leur courte séparation, Blake est décidé à ne plus jamais laisser Erica s’éloigner. Mais sa nature le rattrape malgré lui. Erica lui a donné toute sa confiance et son amour et pourtant Blake en veut toujours plus. Cette fois, Erica a compris que l’homme de sa vie cache des désirs secrets plus sombres qu’elle n’imaginait… Acceptera-t-elle d’aller jusqu’au bout des fantasmes de son amant pour consolider leur relation ? Ettandis que leur couple est en pleine ébullition, leurs ennemis se rapprochent. Ils s’en prennent à Erica pour atteindre Blake, le tout-puissant milliardaire et ancien hacker qui n’a pas fini de voir son passé resurgir… Erica et Blake seront-ils plus forts ensemble ?

Il est sorti le 7 janvier 2016 aux Editions Michel Lafon.

Mon avis:

Je vous avoue que je me suis lancée dans ma lecture avec appréhension, vu que le second tome avait été une petite déception. Mais étant tenace, je lui ai laissé sa chance. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé l’engouement que j’avais ressenti pour « Dangereuses affinités ».

Je reproche à ce roman à peu près la même chose que dans le second opus. Bien que le style de Meredith Wild est agréable, j’ai trouvé le contenu du roman assez creux. Erica tente de sauver son entreprise après la débâcle avec Risa, mais cette dernière n’a pas donné son dernier mot. D’autre part, Max est plus présent que jamais dans la vie d’Erica et Blake. Quant à Blake, il essaye de dominer Erica, par tous les moyens et dans tous les domaines.

Franchement, niveau scénario, j’ai vu mieux. D’autant plus que les révélations restent prévisibles. En outre, je regrette que le côté hacker, qui est le titre de la saga, ne soit absolument pas développé, car c’était l’originalité de l’histoire. Il y a avait vraiment matière à faire quelque chose de bien.

D’autre part, la relation Erica/Blake opère un grand changement, cela devient plus intense et profond, pourtant, je n’ai ressenti aucune alchimie entre eux. Le côté dominant de Blake fait réellement son apparition, malheureusement, je n’adhère absolument pas. Je lui ai trouvé un petit aspect manipulateur que je n’ai vraiment pas apprécié. Il fait d’Erica sa marionnette et pas seulement au niveau sexuel. D’ailleurs, j’ai trouvé que les scènes de sexes étaient beaucoup trop nombreuses et inutiles. Elles n’apportent rien au récit.

Quant à Erica, elle perd tout son caractère, je trouve cela très dommage, et je ne comprends sa réaction face à certains personnages, notamment face à Daniel.

Pour conclure :

Je suis vraiment déçue du tournant qu’a pris cette saga qui était pourtant si prometteuse. Pour moi, la sauce ne prend plus, on tourne en rond, les personnages deviennent inintéressants tout comme l’histoire. Pour moi, j’arrête ici le voyage en compagnie d’Erica et Blake.  

 

Publicités

« Sur tes lèvres,tome 1″de J Kenner

41uTszY8aVL

LA SUITE DE LA SULFUREUSE SÉRIE STARK

Cinq ans ont passé depuis que Sylvia Brooks a fui la passion dévorante qu’elle vivait avec Jackson Steele, architecte sexy et autoritaire, laissant le cœur de celui-ci en lambeaux. L’intensité de leurs nuits victorieuses avait fait ressurgir des cauchemars du passé qu’ils n’étaient pas prêts à affronter. Aussi, lorsque Sylvia lui demande son aide pour sauver un projet qui bat de l’aile, Jackson pourrait-il bien accepter… mais à des conditions très sensuelles. 

Il sort le 4 février 2016 aux Editions Michel Lafon.

La chronique du roman « Te posséder  » de Sarah Crowley

71aJxQuIv5L

Mila Nixon a trente-deux ans, une tonne d’ambition, du charme et un passionnant métier de journaliste. Ce serait le meilleur des mondes si elle n’avait pas trouvé son petit ami au lit avec sa meilleure copine, juste avant leurs fiançailles. Mila a donc a repris sa vie de célibataire, enchainant tristement les mojitos et les longs mois d’abstinence. Mais lorsqu’elle a apprend que son ex va épouser la traitresse, un déclic se produit : elle doit reprendre sa vie en main. Et un soir, elle rencontre deux hommes que tout oppose… Qui du politicien, séduisant et manipulateur, ou du célèbre footballeur, sexy mais pas très malin, saura dompter la nouvelle Mila ? De Londres à la côte anglaise, des bars branchés aux plateaux télé, la jeune femme tente de garder la situation sous contrôle… et plus si affinités !

Il est sorti le 4 novembre 2015 chez City Editions.

Mon avis:

Il y a des lectures qui sont plaisantes, mais qui une fois refermées on a déjà oublié l’histoire. Te posséder fait partie de celles-ci.

Mila est une jeune femme qui a eu le cœur brisé par son ex qui couchait avec sa meilleure amie. Célibataire depuis quelque temps et avec le coup de pouce de son amie un peu foldingue, elle va enfin décider de se lâcher un peu et prendre du bon temps. Elle va faire la connaissance dans un bar d’un homme très sûr de lui et un brin pédant. Plus sensible à son charme qu’elle ne veut bien l’avouer, elle va par fierté se laisser séduire par un autre jeune homme au bar afin de lui faire les pieds. Après une nuit passée avec lui, Mila se rend compte que cet homme arrogant l’intrigue et l’obsède. Il va se trouver que cet homme va recroiser le chemin de sa vie par le biais professionnel et une relation sous haute tension et pleine de quiproquos va alors se développer.

C’est un roman qui se lit d’une traite, un livre qui fait du bien au moral et qui nous fait passer un agréable moment. Mais voilà, à mon goût c’est du déjà vu mainte et mainte fois.L’héroïne est au début un brin gourdasse, mais prend petit à petit de l’assurance et va devenir une femme joueuse et forte qui ne va pas hésiter à se servir de son charme pour faire tourner en bourrique cet homme si arrogant.Lui est assez imbuvable et pourtant le charme opère. Et sur le plan sexuel, attention, vous allez avoir des suées froides.

Le style de l’auteure est très simpliste voire même un peu trop. L’émotion est de ce fait parfois un peu plate et sans profondeur.

Si vous voulez une jolie histoire d’amour sans prise de tête, ce livre est fait pour vous !  

Ecrit par Amandine

« Marked men, T01: Rule » de Jay Crownover

51wsWBmF1jL

Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal. Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne. Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des percings et les cheveux de toutes les couleurs. Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant… Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver. Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?

Il sort le 3 mars 2016 aux Editions Hugo & Roman.

La chronique du roman « Driven, Saison 1″de K. Bromberg

812GBt3L3IL

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Il est sorti le 8 octobre aux Editions Hugo & Roman.

Mon avis:

Lors d’un gala, Colton Donovan, un homme aussi arrogant que sexy et accessoirement un riche pilote de course, remporte aux enchères un dîner avec la belle et farouche Rylee.

Bien que l’alchimie entre eux soit indéniable, Rylee lui résiste. Colton, qui adore les défis, est bien décidé à entrer dans la vie de Rylee…

Le style de K. Bomberg est très agréable, fluide et entraînant. Le rythme est rapide, On est happés dans l’histoire dès les premières pages et on ne s’ennuie pas une seconde.

Une fois commencé, il vous sera difficile de lâcher le roman avant le dénouement qui, je dois le dire, met nos nerfs à rude épreuve.

Pour ce qui est du scénario, c’est assez cliché, mais comme cela est bien mené, ce n’est pas gênant. Il y a des scènes charnelles explicites, mais elles sont bien écrites et correctement dosées, ce qui laisse la part belle aux sentiments et au jeu du chat et de la souris. J’ai eu plaisir à suivre l’histoire de Colton et Rylee.

En ce qui concerne les protagonistes, Colton est le personnage stéréotypé. Le bad boy rebelle et brûlant qui exhale l’arrogance et la possessivité. Quant à Rylee, elle est forte, a du caractère et ne se laisse pas faire. Ils sont tous deux complexes avec des fêlures et un passé traumatique. Bien que l’on découvre celui de Rylee, celui de Colton demeure un mystère que j’ai hâte de percer !

C’est un duo tendre, explosif et intense. Ils sont attachants et humains.

Pour conclure :

K.Bromberg a su me séduire avec la saison 1 de « Driven », même si elle ne renouvèle pas le genre.

J’ai hâte de lire la suite. Je le recommande à tous les amoureux du genre. 

tumblr_ltrzusJUPe1qe5zgi

« Passion » de Simone Sierra

81Mtmr6zssL

Tyler Anselm Bell a vingt-neuf ans et il est beau comme un dieu. Mais il a fait voeu de chasteté en devenant prêtre. Mais la chair est faible et l’homme de foi succombe aux charmes d’une jeune femme qu’il possède sur l’autel de l’église dans laquelle il officie. Malgré sa conscience tourmentée, force est d’admettre que l’amour charnel lui procure des joies insoupçonnées, et si c était à refaire, le père Bell n’hésiterait pas. C’est le drame de cette confession : comment obtenir la miséricorde quand on est prêt à se damner pour quelqu’un ?

Il sort le 18 mars 2016 aux Editions Milady.

 

La chronique du roman « Hacker, acte 2: Fatales attractions » Meredith Wild

True blood addict

Entre eux, c’est le feu. Erica et Blake ne peuvent rester dans la même pièce sans se jeter l’un sur l’autre, au point qu’ils ont du mal à se concentrer sur leurs jobs respectifs ! Blake a peut-être une tendance obsessionnelle à tout contrôler qui agace Erica, mais il fait le maximum pour lui prouverqu’il l’aime vraiment. Non seulement elle a retrouvé son père biologique grâce à lui, mais il l’a aussi aidée à installer ses bureaux et à enfin ouvrir son site Internet consacré à la mode ! Mais le passé de hacker de Blake revient le hanter et s’immiscer entre Erica et lui. Son succès fait des envieux et un mystérieux génie de l’informatique se venge sur le tout nouveau site d’Erica…

Il est sorti le 16 septembre 2015 aux Editions Michel Lafon.

Mon avis:

J’avoue avoir eu du mal à rentrer dans le roman, même si le style de l’auteur est agréable.

Nous suivons l’histoire d’Erica et Blake. Elle développe son entreprise, mais la menace qui avait débuté à la fin du premier opus devient plus tangible dans celui-ci. De plus, d’autres problèmes viennent se rajouter tels que du chantage, de la trahison et le couple Erica/Blake connaitra des hauts et beaucoup de bas.

D’ailleurs, je trouve qu’il y a un peu trop de surenchère au niveau des malheurs qui touchent Erica, ce qui donne une intrigue un peu survolée. L’auteur ne peut décemment pas tout exploiter à fond et c’est dommage. Du coup, la trame perd grandement en qualité.

D’autre part, le côté dominant/dominé fait son apparition, bien que timidement. Néanmoins, je trouve que certaines scènes de sexe sont mal placées. On a l’impression que Mérédith Wild a mis du sexe car il en fallait et non pour que ça serve à la trame de son histoire.

En outre, on en découvre aussi un peu plus sur le côté sombre de Blake, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg.

En ce qui concerne les protagonistes, Erica qui était forte devient quelqu’un de trop vulnérable et qui se laisse marcher sur les pieds. Je n’ai pas du tout apprécié cet aspect de sa personnalité. Autrement, les autres sont égaux à eux-mêmes. Blake est tout de même plus développé.

Pour conclure :

« Fatales attractions » a été une petite déception alors que j’avais beaucoup aimé l’opus précédent.

J’espère que le troisième tome sera meilleur.

À noter que la saga contient cinq livres et je vous avoue que ça me fait un peu peur. 😉